lienlien
Rumeurs
- Var a tourné le dos à son roi. Il parait que la déesse des Pactes préfère aujourd'hui les grosses faveurs de Frey !

- On dit que depuis que Tyr a pris les fonctions de son frère aîné, personne n'aurait encore osé lui proposer un coup de main .

- A Tromsø, on hésite à dire si la petite Brynja est maudite ou chanceuse, car après avoir manqué de se faire brûler vive par un dragon, elle a manqué par deux fois la noyade, dont une durant les raids !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Correspondance de Var

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
déesse des pactes

ϟ MESSAGES : 607
ϟ INSCRIPTION : 03/03/2014
ϟ LOCALISATION : Séjourne à Vanaheim
ϟ HUMEUR : Vengeresse

UNBENT, UNBOWED, UNBROKEN

What did you give me to make my heart bleed out my chest?



MessageSujet: Correspondance de Var    Mer 20 Aoû - 4:26



Correspondance de Var Leifdottir
Goddess of the pacts, asked to punish the traitors




oaths goddess; punishes the perjurers
i know i'm not the only one ✻ For months on end I've had my doubts, Denying every tear. I wish this would be over now, But I know that I still need you here. You say I'm crazy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
déesse de la fidélité

ϟ MESSAGES : 1178
ϟ INSCRIPTION : 08/01/2014
ϟ LOCALISATION : Asgard, en secret.
ϟ HUMEUR : Funeste.



« together, we will live forever »


MessageSujet: Re: Correspondance de Var    Jeu 11 Sep - 16:34

Var,

C’est en effet avec surprise que j’ai découvert votre missive et son contenu ; néanmoins, je me réjouis de l’opportunité de faire aller ma main à discourir, le temps étant mortellement long entre ces murs.

Ne nous attardons point sur vos raisons d’être et d’agir à cette époque. Le passé reste le passé, et nul n’a entre ses mains la possibilité de le remanier. Si vos intentions étaient bonnes, néanmoins, sachez que ce n’est que trop subtilement que votre bonté s’est affichée et vous me pardonnerez certainement de ne point avoir eu le cœur de vous en remercier.

Les tensions sont nombreuses en Asgard et je n’ai sans doute jamais été aussi vivement gardée. Mes sœurs et moi-même ne pouvons que difficilement poser le moindre orteil hors de nos appartements avant qu’on ne sonne la garde pour nous escorter. Si l’attention, à l’aube d’un conflit bien trop certain, est appréciée, je me sens bien moins comme une princesse que comme une prisonnière couverte de richesses. Mes fils se portent bien, mais je ne saurais parler pour Hel. Ils m’accompagnent dans ces moments difficiles, autant qu’ils le peuvent, mais il est difficile de nier que l’absence de mon époux n’est que plus lourde à chaque heure qui passe.
Sachez que, peu importe l’endroit où vous vous trouvez désormais, je n’ai que peu de doute que ce soit plus agréable qu’Asgard ; allez donc sans peine.

Avec tout le respect que je vous dois, Var, je ne pourrais jamais vous divulguer une telle information, même si je la possédais ; j’ignore vos intentions, mais l’histoire me permet de les mettre en doute. Vous pardonnerez certainement mes réticences, ne sachant point si vous m’envoyez cette lettre de bonne foi ou de la part d’une entité qui, potentiellement, pourrait avoir des intentions moins nobles. Néanmoins, quelles que soient mes peurs, mon ignorance répond d’elle-même à votre question.

Votre lettre, amèrement salvatrice, m’a néanmoins réjouie. Tel que vous me l’avez demandé, je vous réponds sur ce fameux parchemin, que je ne remettrai à personne d'autre qu’Arthelsan.

Soyez prudente ; Midgard n’est pas plus sûre qu’Asgard, désormais.

Sigyn.


do I dare disturb the universe
Qui ne sait pas que tous nos amours sont de la démence? Que tous nous laissent à la bouche la cuisante absinthe de la duperie? — Barbey d’Aurevilly.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
déesse de la terre

ϟ MESSAGES : 725
ϟ INSCRIPTION : 09/03/2014
ϟ LOCALISATION : Dans son sanctuaire à Asgard



MessageSujet: Re: Correspondance de Var    Sam 11 Oct - 11:31


Chère Var,

Quelle surprise et réconfort de te savoir auprès d’Aegir et Ràn. Comment pourrais-je tenir rigueur de ton scepticisme à l’égard de mes paroles, de ta réticence première concernant le fait de te dresser contre Odin ? Mes alliés ont tous été tiraillés entre leur devoir et leur reconnaissance et j’avais pertinemment conscience que seul le temps pourrait vous porter à moi. Je ne t’en veux pas ou du moins, je ne t’en veux plus. Tu as été une amie chère à mon cœur dés lors j’ai foulé le palais d’Asgard pour la première fois. Je n’oublierai pas tout ce que tu as fait pour moi même si beaucoup de regrets me raccommodent à la civilisation.

Tu n’imagines pas à quel point mon cœur est sombre à cet instant où je t’écris. Thor m’a dit pour Angeya et la culpabilité qui m’accable est tout aussi entêtante que la virulence que je ressens envers Odin qui n’a guère l’intention d’avouer ses crimes. Son fils est parti loin de lui, maintenant, et il semble tout de même vouloir mener cette guerre, abrutissant toujours autant ses armées de mensonges. Quelle calomnie.

Sais-tu que Thor refuse de se mêler à cet affrontement ? Même s’il connait la vérité, il refuse de la prononcer de vive voix pour me donner raison. Je me sens blessée comme je me sens coupable. Ai-je vraiment le droit de lui demander cela, alors que son épouse est sur le point de donner naissance à leur premier enfant ? Ton soutien est un vrai soulagement en ces heures sombres. A l’orée de la bataille, je suis plus déterminée que jamais à déchoir Odin de son trône bâti sur des mensonges.

Une dernière chose, je tiens à m’excuser, auprès de toi comme d’Aegir et Ràn, pour Angeya, qui a perdu la vie en voulant me sauver et me soutenir. Je ne peux que lui offrir une vengeance et un jugement pour ce qui lui a été fait. J’aurais tant aimé faire plus...

Bien à toi,

Jörd






Par un soir ténébreux de l'arrière-saison. Dans un coup de rafale une graine emportée, tombant contre les murs d'une haute prison, entre de vieux pavés mal joints s'est arrêtée. Alors, comme sortant d'un funèbre sommeil, Elle émerge à grand'peine et s'exhausse de terre, et d'un suprême effort aspirant au soleil elle frémit d'espoir, la pauvre solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Correspondance de Var    

Revenir en haut Aller en bas
 

Correspondance de Var

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of the gods :: Les rites :: Célébrer la victoire :: Missives et prières :: Les missives-