lienlien
Rumeurs
- Var a tourné le dos à son roi. Il parait que la déesse des Pactes préfère aujourd'hui les grosses faveurs de Frey !

- On dit que depuis que Tyr a pris les fonctions de son frère aîné, personne n'aurait encore osé lui proposer un coup de main .

- A Tromsø, on hésite à dire si la petite Brynja est maudite ou chanceuse, car après avoir manqué de se faire brûler vive par un dragon, elle a manqué par deux fois la noyade, dont une durant les raids !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Correspondance de Ràn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
déesse des tempêtes

ϟ MESSAGES : 5978
ϟ INSCRIPTION : 15/12/2013
ϟ LOCALISATION : à Asgard après de longues semaines d'absence
ϟ HUMEUR : plus fière qu'elle ne l'a jamais été

THE STORM BRINGER

ϟ Daughter of the Ice ϟ
ϟ Wife of the Ocean ϟ
ϟ Mother of the Waves ϟ



« Good enough to make the ocean look like it's a pond
Good enough to turn the valleys into mountain tops
And we live like legends now, know that would never die
Oh, we got love, we got love »



WITH WATER AND BLOOD



MessageSujet: Correspondance de Ràn   Lun 25 Aoû - 14:10

Ràn Egildóttir

Sea Goddess





war of hearts + I can’t help but be wrong in the dark cause I’m overcome in this war of hearts I can’t help but want oceans to part cause I’m overcome in this war of hearts


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Correspondance de Ràn   Lun 22 Sep - 17:25



Chère Dame Tempête,


De tout coeur, j'espère que cette épître parviendra à percer les royaumes pour parvenir jusqu'à vous, Midgard me semble aujourd'hui si loin, si inaccessible. Peut-être suis-je en train de faire une erreur en vous écrivant, si quiconque d'un tant soit peu mal attentionné la récupère, je crains qu'elle ne signe ma perte, mais la tourmente me brise comme si les ressacs de la mer me projetaient sur les récifs. Je crois qu'il n'y a pas meilleure allégorie pour vous faire comprendre ce que la situation actuelle m'inspire, et cela n'ira pas en s'arrangeant. C'est aujourd'hui officiel, les valkyries ont rejoint la cause de la Terre, ou devrais-je dire, notre cheftaine l'a rejointe. Sommes-nous contraintes à l'obédience par pure extension ? Freyja compte sur nous, je n'ai jamais été plus honorée qu'en devenant l'une de ses filles et je ne vous remercierai jamais assez non plus d'avoir contribué à ce privilège, votre époux et vous-même, en soutenant mon nom auprès des dieux. Mais... Ne sommes-nous pas censées être les épouses du roi Odin avant tout ? Je sais à quel point l'autorité du Père de Tout est critiquée, j'ai ouï-dire qu'il était l'auteur de complots contre la déesse Jörd, l'affaire semble indigner tout le panthéon, je dois avouer avoir grand mal à trouver ma place dans ces opinions. Bien que je défende pas les actes de notre souverain, mon éducation mortelle me rattrape, et sur Midgard, l'on enseigne aux enfants qu'aussi bons ils peuvent être, les dieux sont aussi cruels. Je ne sais pas si je dois être outrée, je ne sais même pas si je dois être surprise, je suis... perdue. Jusqu'alors, l'adaptation à ma nouvelle vie était certes haute en couleurs, mais elle était relativement simple. J'avais des ordres, j'avais un rôle, j'avais des soeurs pour me guider, mais à présent, avec la fuite de certaines de nos homologues, rien n'est plus pareil.
Je suis morte pour les miens. Je n'ai jamais rien su faire d'autre que protéger ceux que j'aimais, mon coeur me dictait ma conduite, maintenant qu'il me faut agir avec plus de réflexion que d'intuition, je suis démunie. J'en ai honte, mais je me cache. Je reste dans l'ombre, je suis incapable d'agir tant tout ceci me dépasse, d'autant plus que je ne veux courroucer ni Freyja ni Odin. Pour l'heure, je suis bloquée à Vanaheim, nous avons reçu l'ordre de ne pas en bouger, jusqu'à... jusqu'à ce que les cors de guerre résonnent, je crois. Je commence à me rendre compte d'à quel point la vie était paisible, à Tromsø, non pas que je regrette d'être là où je suis, mais il va me falloir beaucoup d'efforts et de volonté pour côtoyer les immortels. Par les neuf vagues, j'ai presque l'impression d'être ingrate... J'aurais aimé pouvoir chercher conseils directement auprès de vous, soyez sûre que je vous visiterai à la première occasion.

En attendant, puissent les Nornes se montrer clémentes envers la famille de la mer, je vous prierai ce soir.

Fidèlement vôtre,



Sváfa.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ MESSAGES : 942
ϟ INSCRIPTION : 16/03/2014
ϟ LOCALISATION : Asgard
ϟ HUMEUR : serein & épris



Ami, vous revenez d'un de ces longs voyages qui nous font vieillir vite, et nous changent en sages au sortir du berceau. De tous les océans votre course a vu l'onde - Hélas ! et vous feriez une ceinture au monde du sillon du vaisseau.

Le soleil de vingt cieux a mûri votre vie. Partout où vous mena votre inconstante envie, jetant et ramassant,pareil au laboureur qui récolte et qui sème, Vous avez pris des lieux et laissé de vous-même quelque chose en passant !

~Viktor Hugo



MessageSujet: Re: Correspondance de Ràn   Dim 5 Oct - 17:18

Chère Ràn,

C'est un peu dans le désespoir de ne point trouver de réponse que je me tourne vers vous, ma chère marraine, dans l'espoir que vous en saviez plus que moi sur la situation actuelle. Mon inquiétude pour ma cousine n'est plus à prouver, je n'ai reçu ni nouvelles ni prière de sa part. En ces temps instables, une telle lettre est dangereuse je le sais, mais si vous ou votre époux avez des informations, je vous supplie de m'en faire part. Pardonnez la justesse de cette lettre, et même le contenu pauvre de celle-ci , je manque à mes devoirs sociaux envers vous et votre famille.

sincèrement vôtre

Asbjörn



Spoiler:
 



- God said love your enemy, so I obeyed and loved myself. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Correspondance de Ràn   Mer 31 Déc - 15:38


Ràn,

Je peine, ma chère, à croire que votre orgueil vous étouffera avant que le mien ne m'ait renvoyé pour l'éternité à Helheim. Car à cet instant, alors que je vous rédige cette lettre, j'hésite entre la mettre au feu et satisfaire ma nature prompt à la rancoeur ou vous l'envoyer et retrouver ces bras que vous m'ouvrez. Ma raison me pousse à choisir cette seconde solution. J'ai parfaitement conscience d'être tout au tant responsable de ce « conflit » entre nous. Ainsi je vous demande de même de bien vouloir me pardonner. Mes mots étant guidés par l'urgence et la peur furent probablement des plus malheureux. Contrairement à vous et votre famille, je ne suis point forgée pour les champs de batailles. Ils me rendent malades et font de moi quelqu'un de différent.

Vous savez quelles difficultés je peux avoir à exprimer mes sentiments et malheureusement les coucher sur le papier ne m'est pas tâche plus aisée. Je crains de déjà avoir atteint le maximum de ce que je puis faire avec ces quelques lignes. Mais sachez que mes prières se joignent aux vôtres au sujet de Hefring et Asbjörn. Pour ce qui est du reste, je ne trouve meilleure solution que de vous demander si vous pourriez trouver quelques instants à m'accorder prochainement ? Je viendrais chez vous ou vous rencontrerez à Asgard selon ce qui vous sied le plus. Je ne doute point de voir les guérisseurs de Eir soulagés que je leur offre un peu de répit. Et m'éloigner des maisons de guérison me soulagera.

Dans l'espoir de vous revoir bientôt,
Hel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Correspondance de Ràn   

Revenir en haut Aller en bas
 

Correspondance de Ràn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of the gods :: Les rites :: Célébrer la victoire :: Missives et prières :: Les missives-