lienlien
Rumeurs
- Var a tourné le dos à son roi. Il parait que la déesse des Pactes préfère aujourd'hui les grosses faveurs de Frey !

- On dit que depuis que Tyr a pris les fonctions de son frère aîné, personne n'aurait encore osé lui proposer un coup de main .

- A Tromsø, on hésite à dire si la petite Brynja est maudite ou chanceuse, car après avoir manqué de se faire brûler vive par un dragon, elle a manqué par deux fois la noyade, dont une durant les raids !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Curiosity is the lust of the mind.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Curiosity is the lust of the mind.   Mar 19 Mai - 20:02





Ida & Elfi
Curiosity is the lust of the mind

L'hiver faisait rage sur Midgard mais n'empêcha pas la déesse de descendre jusqu'aux mortels. Après tout, comment comprendre la vie des mortels sans les suivre au fil des saisons ? Ida s'était drapée dans ses habituelles fourrures chaudes et avançait d'un pas décidé, sautillant presque dans la neige. Le vert de sa tunique rappelait le vert des sapins, les seuls qui résistaient au blizzard.

Elle comprenait à chaque hiver ce qui faisait tant rire les enfants et s'appliquait à écrire de petites chansons enfantines rappelant les joies puériles de la neige. Mais elle comprenait aussi le malheur des mortels car le froid les fait souffrir de mille façons. Ida avait dû apprendre à ceux qui l'avaient souhaité comment réchauffer l'atmosphère grâce à la musique. Parfois, c'était elle qui leur offrait un peu de chaleur en leur faisant entendre sa musique. Personne ne se doutait qu'elle était une déesse, même si plusieurs fois, elle avait failli s'attirer de gros ennuis. Combien de fois avait-elle observé les mortels ? Elle avait cessé de compter.

Pour une raison qu’elle ne pouvait expliquer, elle aimait la mortalité des hommes, leur façon qu’ils avaient de vieillir si rapidement pour un jour arriver chez les dieux, au Valhalla ou à Hel, où ils connaîtraient le repos éternel. Mais leur mortalité faisait leur beauté, cette façon de vivre comme s’il n’y avait pas de lendemain, voilà un sentiment étranger à la déesse. C’était ce qui la poussait à venir de temps à autre sur Midgard.

Mais ce voyage fut un peu spécial car Ida recherchait une personne en particulier. Une personne qui l'avait priée bien plus fort que les autres ces derniers jours. Elle s'appelait Hadda et il s'agissait d'une musicienne. La déesse n'en savait guère plus. Il était assez difficile d'en savoir plus sur les mortels qui priaient la déesse, aussi avait-elle décidé d'assouvir sa curiosité. Ida était toujours curieuse de connaître la vie de ses fidèles, espérant leur apporter un peu de bonheur.

Les vikings étaient pour le moins fascinants pour la déesse, sinon parfois effrayants. Les hommes et les femmes, à un niveau inférieur néanmoins, étaient tous des guerriers ou presque. Certains lui rappelaient même les Einherjar. La déesse étant très pacifiste, elle avait un peu de mal à comprendre cette volonté qu'avaient les vikings de piller et coloniser. Mais cela ne l'empêchait pas de les admirer pour leur courage et bien sûr pour la foi qu'ils portaient aux dieux.

Elle se sentait parfois lésée de ne pas être invoquée souvent, mais c’était normal. La musique n’était pas encore considérée par la majorité comme une source d’harmonie. Et c'était la force qui était recherchée, plus que l'harmonie. Mais Ida avait toujours foi en l'humain, et savait qu'un jour viendrait où l'harmonie prendrait enfin un vrai sens.

Ida était apparue non loin des habitations. La vie suivait son cours de façon tranquille, les passants passaient, laissant leurs traces dans la neige. Tout le monde était emmitouflé dans ses fourrures et se dépêchaient de gagner un endroit chaud et sec. La déesse n’avait certes presque jamais froid mais elle appréciait la chaleur des âtres tout comme les mortels l’appréciaient.

Toujours aussi distraite, elle avait presque oublié l’emplacement exact de la demeure de celle qu’elle recherchait, si bien qu’elle tournait en rond autour des mêmes maisons. Celles-ci étaient en pierre et leurs murs semblaient très épais. Elle ne remarqua même pas qu’on l’observait, trop distraite, trop occupée à penser à toute la musique écrite à propos des vikings.
code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
viking - bondi

ϟ MESSAGES : 144
ϟ INSCRIPTION : 07/05/2015
ϟ LOCALISATION : Tromso
Son oncle Hakon est constructeur de bateaux et membre du Thing. L'épouse de ce dernier, Hadda, possède une ferme laitière et d'importants troupeaux de chèvres, c'est donc une famille aisée ♠ Elfi est très fine archère et bonne chasseuse ♠ Elle prie principalement les déesses, Ran, les Vagues, Gersimi & Hnoss, Sol, Freyja, Jord et Skadi.




MessageSujet: Re: Curiosity is the lust of the mind.   Sam 23 Mai - 19:51




You are the music while the music lasts


Elfi l'avait sentit venir gros comme un troll que cette histoire de patte folle allait chambouler tout son précieux petit quotidien. Depuis qu'oncle Haken était revenu des derniers raids avec une jambe en moins, sa fille adoptive avait redouté le moment où il deviendrait évident que les choses devraient changer afin de s'adapter à cette nouvelle situation. Les premières semaines, l'oncle s'était entêté, bourrique qu'il était, à prétendre que tout allait bien et qu'il était encore parfaitement capable d'assumer toutes ses fonctions. Personne n'y avait cru bien sûr, son pauvre vieux n'était même plus fichu de se lever du lit tout seul et sans gémir, alors pour ce qui était de l'élevage et du port, il allait être inutile de compter sur lui cette saison.

Au départ, son épouse l'avait laissé se voiler la face en tout quiétude, attendant patiemment que le constructeur de bateau réalise par lui-même que c'était de repos dont il avait besoin. Une énième preuve de la sagesse d'Hadda car en effet, pas plus tard que ce matin, Hakon avait annoncé à sa rouquine de nièce qu'ils quittaient momentanément leur maison et l'effervescence du village et du port pour une retraite bien méritée quelques deux kilomètres plus loin, dans les campagnes.

C'était en effet là que se trouvait la ferme dont Hadda avait héritée de son premier mariage et où elle vivait la plus part du temps, avec leur fils, le petit Rudolf, et une batterie d'antiques oncles et tantes dont elle prenait généreusement soin durant leurs vieux jours.
C'était une femme bien, Hadda, et une excellente épouse et mère. Peut-être même un peu trop parfois car depuis la mort de son premier mari et de son premier fils, elle avait tendance à couvrir les siens de milles attentions parfois quelque peu envahissantes. Cela ne déplaisait pas à Elfi qui n'avait jamais eut de mère avant elle, et qui, malgré son tempérament tempétueux et bougon, avait pleinement conscience d'avoir fait contre mauvaise fortune bon coeur. Elle n'avait pas eut le temps d'épouser son fils, l'idiot était mort bien trop tôt, mais elle avait écopée d'une mère sachant parfaitement gérer son foyer, et qui regorgeait de tendresse.

Cela étant dit, toute cette histoire parvenait tout de même à contrarier Elfi. Allez s'enterrer dans cette petite ferme reculée et surpeuplée, en pleine hiver, ... honnêtement, si elle ne mourrait pas d'ennui elle risquait de finir par se pendre, tout bonnement ! Du coup, malgré toute l'affection qu'elle avait pour eux deux, lorsque son oncle le lui avait annoncé, elle l'avait envoyé crûment promener, et lorsque Hadda était venue la voir pour essayer de tempérer les esprits - surtout le sien en fait - elles avaient fini par se disputer aussi... plutôt violemment même. Elfi avait fini par hurler qu'elle ne viendrait tout simplement pas avec eux.

A présent elle se retrouvait là, assise sur un gros rondin de bois contre l'une des façades de la maison, à observer les vas et viens des habitants - et à bouder plus spécifiquement. De l'autre côté de la masure, Hadda et quelques cousins remplissaient le chariot qui transporterait leurs affaires vers la ferme d'ici quelques heures. Elle résistait durement à l'envie d'aller leur voler dans les plumes et de faire un scandale, et elle fut bien contente de voir un visage qui lui était encore totalement inconnu. C'était une chose rare dans ce coin reculé et glacial de Midgard, et pour Elfi il n'y avait rien de plus trépident que l'inconnu. Accoster cette voyageuse lui remontrait sans doute le moral à n'en pas douter !

-T'as l'air toute perdue toi ! T'es nouvelle nan ? lança amicalement la jeune femme. Tu cherches quoi ? J'peux sûrement t'aider, j'connais tout et tout l'monde ici ! Tu vas où ? Tu veux un peu d'eau ? enchaîna l'archère en lui désignant la gourde qui pendait à ses hanches. Moi c'est Elfi, fille de Hakon, et toi ?

(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Curiosity is the lust of the mind.   Sam 23 Mai - 21:04





Ida & Elfi
Curiosity is the lust of the mind

Entendant une voix assez forte lui parvenir, Ida faillit sursauter. Oui, même les dieux pouvaient être surpris. Enfin, il ne s'agissait là que de la déesse la plus distraite du monde, qui sursautait souvent quand on l'appelait à revenir à la réalité. Cette dernière se tourna joyeusement vers la voix qui avait parlé. Si joyeusement qu'elle entendit le bois de son violon se cogner contre sa boîte rudimentaire. La déesse savait que de toute façon, elle pourrait le réparer avec la vitesse de l'éclair s'il était endommagé.

Il s'agissait d'une jeune femme rousse, qui avait l'air d'avoir autant d'entrain que la déesse de la musique. Elle était emmitouflée sous au moins autant de fourrure que la déesse. La morsure de l'hiver balayait les cheveux bruns de la déesse. Le nom d'Hakon lui était familier, elle avait certainement dû le croiser au port. Avoir la déesse de la mémoire comme mère était assez utile pour avoir la mémoire des noms et des visages. Mais en revanche, elle s'étonnait de ne pas connaître Elfi.

La déesse s'approcha avec une démarche assez enfantine. Si au début, c'était pour camoufler sa marche possédant la grâce des dieux, à présent, elle adorait se comporter de cette façon. Elle se composa rapidement une identité : Hilda. Car après tout, si elle commençait à dire qu'elle se nommait comme la déesse de la musique, sa véritable identité serait vite découverte.

« Bonjour ! Oui, je le crains en effet ! Je m'appelle... Hilda. Ravie de te rencontrer. », répondit la déesse avec un sourire, tentant de paraître aussi décontractée que l'inconnue. Employer le tutoiement et exposer une identité créée de toutes pièces était très inhabituel pour la déesse. « Et merci pour l'eau ! Je cherche une femme du nom d'Hadda, tu la connais ? »

Le son de sa voix sonnait de façon très étrange mais elle tâcha de ne rien laisser paraître. C'était parfois difficile de se comporter comme un vrai humain. Elle remarqua qu'Elfi avait un arc. Le tir à l'arc avait toujours fasciné la déesse mais on n'appréciait pas vraiment que les femmes manient les armes à Asgard, à l'exception de Sif et des Valkyries. Question de bonnes moeurs.

C'était assez stupide de penser qu'Ida, qui voyageait entre différents mondes assez souvent, ne sache pas très bien manier au moins une arme pour sa défense. Mis à part ses pouvoirs magiques liés à la musique, qui pouvaient s'avérer très utiles parfois quand il s'agissait de calmer d'affreuses créatures : une berceuse et c'était fini.

« Waouh, tu tires à l'arc ? Quelle chance ! Mon père n'a jamais voulu que je touche à un de ces trucs-la. », s'exclama Ida. Elle avait très vite adopté le vocabulaire des humains, après plus de deux mille ans passés à faire des allers-retours entre Midgard, Asgard et Vanaheim. Il fallait juste espérer que l'inconnue ne la questionne pas sur sa famille, que dirait-elle alors ?
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
viking - bondi

ϟ MESSAGES : 144
ϟ INSCRIPTION : 07/05/2015
ϟ LOCALISATION : Tromso
Son oncle Hakon est constructeur de bateaux et membre du Thing. L'épouse de ce dernier, Hadda, possède une ferme laitière et d'importants troupeaux de chèvres, c'est donc une famille aisée ♠ Elfi est très fine archère et bonne chasseuse ♠ Elle prie principalement les déesses, Ran, les Vagues, Gersimi & Hnoss, Sol, Freyja, Jord et Skadi.




MessageSujet: Re: Curiosity is the lust of the mind.   Mer 3 Juin - 20:49




You are the music while the music lasts


La rouquine ne put retenir un sourire en voyant l'étrangère la rejoindre de quelques petits pas légers qui firent à peine crisser la neige.
Eh bien eh bien ! D'où diable pouvait bien sortir ce poids plume ? Elle n'était pas de Tromso, de cela, Elfi était sûre car elle avait grandit ici et connaissait tous ses voisins. Donc la brunette était une âme errante et une chose était certaine, elle n'en n'avait pas vraiment l'allure ! Ses vêtements n'avaient rien de particulier - après tout c'était l'hiver - mais son visage respirait la santé. Ni cernes, ni tâches, aucune imperfection, de belles dents bien blanches et des cheveux tout soyeux - pas comme la paille qu'elle avait elle-même sur le caillou ! En tout les cas ce n'était pas la tête d'une petite orpheline vivant seule sur les routes, c'était la tête de quelqu'un qui mangeait chaque jour à sa faim et bénéficiait d'un endroit chaud et sec où dormir.
Ce n'était jamais qu'une simple constatation car quoi qu'il en soit, la tête de lui revenait bien et Elfi lui trouvait une mine sympathique.

Tout en l'écoutant parler, sa mine se fit ensuite plus intriguée et pensive. Elle détacha tout de même lentement la gourde qui se trouvait accrochée à sa hanche pour la tendre ensuite à l'inconnue. Se faisant, elle s'étonnait intérieurement que la jeune femme cherche justement après une Hadda. C'était le prénom de sa belle-mère, ce qui était une drôle de coïncidence, d'autant plus qu'elles venaient tout juste de se disputer comme des chiffonnières.

Mais bref, Hilda changea brusquement le sujet en voyant son arc. Comme si elle se souvenait qu'il était là, Elfi lança d'ailleurs un bref regard à son arme favorite. Elle avait prit l'habitude de se trimbaler un peu partout avec son engin au travers de la poitrine, et il n'y avait rien qu'elle aime plus que la sensation ressentie lorsque sa flèche faisait mouche et frappait la cible. Elle préférait largement ses occupations de chasseuse aux tâches de la ferme ou à celles du port, c'était bien plus palpitant !
Non sans une certaine fierté, Elfi se remit donc à sourire avant de confirmer d'un hochement de tête.

-Pour sûr que j'tire à l'arc - en tapotant son joujou - j'traque et j'chasse. J'suis pas mauvaise, avoua-t-elle d'un air faussement modeste.

N'empêche que c'était vrai ! Elle ne faisait cela que depuis quelques années après tout, et pourtant son niveau était tout aussi bon que les autres chasseurs du village.

Concernant la visiteuse en tout cas, la remarque de l'arc à flèche était parvenue à la mettre dans d'assez bonnes dispositions vis-à-vis d'elle. Assez pour qu'elle consente à revenir sur sa toute première question, même si c'était un louche.

-Est-ce que tu sais quelle Hadda tu cherche ? Il y en a deux à Tromso. Il y a Hadda, la fille du bûcheron qui vie à côté d'la forge, et y'a ma Hadda à moi, qui s'trouve de l'autre côté de la maison, en désignant du pouce la masure de belle taille qui se dressait dans son dos et contre laquelle elle était appuyée. Elle est éleveuse de chèvre. T'es qui ? Une marchande ou quelque chose comme ça ? On vend pas d'viande si c'est c'qui t'intéresse. Seulement du lait et du fromage.

C'était en tout cas l'option qui avait le plus de sens. Pas qu'expliquer la présence de cette jeune femme soit une priorité, mais, curieuse de nature, c'était simplement dans la personnalité d'Elfi d'essayer de faire sens aux choses. Et aux gens - ce qui se révélait parfois bien plus compliqué encore...

(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Curiosity is the lust of the mind.   Jeu 18 Juin - 21:28





Ida & Elfi
Curiosity is the lust of the mind

En entendant la voix franche et le vocabulaire on ne peut plus brut de décoffrage, Ida eut un rire assez cristallin et joyeux. Elle qui était habituée aux pirouettes verbales et aux subtilités d'usage, cela lui plaisait beaucoup de retrouver ce relâchement si caractéristiques des humains de Tromso. Elle but à petites gorgées l'eau proposée par Elfi et lui rendit vite sa gourde. Boire dans la choppe de quelqu'un d'autre, voilà qui ressemblait beaucoup à ce qui pouvait se produire à Asgard. Ida s'était parfois demandé ce qui se passerait si des humains venaient à visiter Asgard et participer aux nombreux banquets organisés par sa majesté.

Ida sentit le regard inquisiteur d’Elfi se poser sur elle. Il était vrai qu’elle n’avait aucun don réel pour la métamorphose, elle ne pouvait que changer la couleur de ses cheveux et à l’occasion ses vêtements. Mais puisque à sa dernière visite elle était blonde, elle avait décidé de retrouver sa véritable couleur, le chocolat. Il était vrai que quelle que soit la couleur, ses cheveux étaient bien plus soyeux et soignés que ceux de cette charmante mortelle. Cependant, les dieux se rendaient rarement compte de ce qui les distinguait d’eux, et lorsqu’ils s’en rendaient compte, ils se sentaient supérieurs. Ce n’était pas le cas d’Ida, qui appréciait la différence. Si la différence pouvait avoir sa déesse, Ida serait sa première fidèle.

Puis Ida s’intéressa à l’arc d’Elfi. « Pour sûr que j'tire à l'arc, j'traque et j'chasse. J'suis pas mauvaise. », lui dit-elle avec un sourire, fière de maîtriser une telle arme, même si elle semblait s’en cacher pour ne pas paraître trop vantarde. La Musique maîtrisait bien des instruments, et ceux-ci étaient ses armes, mais elle n’avait presque jamais touché une véritable arme faite de métal et de lames tranchantes. Presque, car elle s’arrangeait toujours avec ses compagnons de route divins pour leur chiper et s’amuser avec.

« Est-ce que tu sais quelle Hadda tu cherche ? Il y en a deux à Tromso. Il y a Hadda, la fille du bûcheron qui vit à côté d'la forge, et y'a ma Hadda à moi, qui s'trouve de l'autre côté de la maison. », débita-t-elle tout en pointant de son pouce la masure dont elle parlait.

C’était une belle bâtisse, de bonne taille qui semblait très ancienne et donc sans aucun doute très solide, car elle avait survécu à plusieurs hivers ainsi que quelques blizzards. Vu la taille de la bâtisse, il ne devait pas s’agir de villageois pauvres et sans ressources. Enfin, rien n’était comparable au luxe dans lequel vivait presque Ida lorsqu’elle jouait au palais pour Frigga.

Puis, sans lui laisser le temps de répondre, elle enchaîna. « Elle est éleveuse de chèvre. T'es qui ? Une marchande ou quelque chose comme ça ? On vend pas d'viande si c'est c'qui t'intéresse. Seulement du lait et du fromage. »

Ida attendit impatiemment que la mortelle finisse de répondre, sans perdre son sourire. Son impatience parvenait rarement jusqu’à son visage. « Non, non, pas du tout, j’suis pas marchande. En fait… J’suis une musicienne des routes et j’ai entendu parler d’une certaine Hadda qui priait beaucoup la déesse de la musique. J’ai pensé que nous pourrions avoir beaucoup en commun, alors je la cherche depuis quelques temps. Sais-tu de quelle Hadda il s’agit ? », déclara doucement la déesse. Elle essaya de se donner un ton un peu bourru mais ce ne fut pas des plus fameux. Ida ne savait pas vraiment mentir. A part sur son histoire de musicienne des routes, elle avait intégré ce scénario depuis des siècles.

code by Chocolate cookie



H.J. Désolée du retard, en espérant que ma réponse te convienne :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
viking - bondi

ϟ MESSAGES : 144
ϟ INSCRIPTION : 07/05/2015
ϟ LOCALISATION : Tromso
Son oncle Hakon est constructeur de bateaux et membre du Thing. L'épouse de ce dernier, Hadda, possède une ferme laitière et d'importants troupeaux de chèvres, c'est donc une famille aisée ♠ Elfi est très fine archère et bonne chasseuse ♠ Elle prie principalement les déesses, Ran, les Vagues, Gersimi & Hnoss, Sol, Freyja, Jord et Skadi.




MessageSujet: Re: Curiosity is the lust of the mind.   Sam 27 Juin - 14:46




You are the music while the music lasts


En l'entendant lui répondre sans tarder qu'elle n'était non pas marchande mais bien musicienne, Elfi haussa un unique sourcil en accent circonflexe, plissant son front tacheté avec perplexité.
C'était pour sûr une entrée en matière plutôt atypique et malgré ses honnêtes efforts, la jeune chasseuse avait du mal à faire sens à cette conversation. Elle avait cette impression persistante qu'elle avait certainement du rater un épisode car manifestement, quelque chose lui échappait et elle n'était même pas fichue de dire quoi.

C'est sûr que la tante Hadda était très bonne musicienne, mais ce n'était pas quelque chose dont on faisait son métier, du moins pas si l'on voulait avoir une quelconque situation ou que ce soit. C'était un hobby, quelque chose qu'on pratiquait pour passer le temps, ou pour animer les fêtes. La plus part du temps, les musiciens ressemblaient plutôt à des clochards, fallait bien l'avouer ! Sa tante n'avait strictement rien à voir avec ces gens-là ! Ils erraient de village en village et jouaient quelques airs trop connus pour les quelques piécette qu'on voulait bien leur jeter. Du moins c'est la vision qu'en avait Elfi, et la petite nymphette qui se tenait devant elle, armée d'un sourire béa presque niai, n'avait absolument rien à voir avec cette image qu'elle entretenait.

De toute façon c'était loin d'être l'unique chose étrange chez cette jeune voyageuse. Comment pouvait-elle bien savoir qu'Hadda priait la déesse de la musique ? Elfi elle-même ne l'avait jamais vraiment entendue prier Ida. La rouquine se doutait bien qu'elle devait en effet le faire car elle avait du talent et que son talent ne venait pas de nulle part, c'était forcément la déesse qui le lui avait accordé. M'enfin de là à ce que les gens en parlent ? En parlent au point qu'une complète inconnue déboule de nulle part pour en papoter allègrement avec elle ? ... peut-être pas. Certainement pas même.

Mais bon ... l'un dans l'autre, l'impression de ne pas tout comprendre et d'avoir raté un chapitre de l'histoire lui était coutumière. A force d'avoir la tête dans les nuages comme c'était son cas, on ratait des choses et donc elle savait que parfois, elle n'était pas au courant de tout. Comme quelque chose lui échappait elle se l'expliqua donc de cette manière sans plus se poser de questions, car les questions sans réponses avaient le don de la mettre dans tous ses états et qu'elle ne voulait pas paraître grossière. Enfin, pas trop vite en tout cas.

-Heuuuu... la seule Hadda qui fait de la musique à Tromso, c'est la mienne, donc... j'suppose que celle que tu cherche se trouve juste là, de l'autre côté de la maison, expliqua-t-elle sans grand entrain, la mine plutôt circonspect. Mais comme j't'ai dis, elle est pas musicienne. Elle est éleveuse. De chèvres et d'poules surtout. Elle joue d'la flûte à ses bêtes, c'est comme ça qu'elles savent que c'est l'heure de manger tu vois ? Y'a pas besoin d'leur courir après, quand elles entendent la flûte, elles rappliquent elles-mêmes. Ça lui arrive de jouer pour les cérémonies aussi, les mariages, ces trucs-là, elle haussa une épaule évasive, puis reprit : ... j'peux t'la présenter si tu veux mais d'abord tu dois m'dire pourquoi tu veux la voir. Faudrait pas qu'ça jase dans l'village après...

(c) Bloody Storm



Find the cost of freedom, buried in the ground
Mother earth will swallow you, lay your body down
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Curiosity is the lust of the mind.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Curiosity is the lust of the mind.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vente] Tarmo, Baneslayer & Jace mind sculptor x2 + fetch lands
» Empire State Of Mind
» Geek Mind
» Delta Bad The Queen of Lust[validée]
» HTLiveSight et Hattrick Mind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of the gods :: Neuf royaumes :: Midgard :: les habitations-