lienlien
Rumeurs
- Var a tourné le dos à son roi. Il parait que la déesse des Pactes préfère aujourd'hui les grosses faveurs de Frey !

- On dit que depuis que Tyr a pris les fonctions de son frère aîné, personne n'aurait encore osé lui proposer un coup de main .

- A Tromsø, on hésite à dire si la petite Brynja est maudite ou chanceuse, car après avoir manqué de se faire brûler vive par un dragon, elle a manqué par deux fois la noyade, dont une durant les raids !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Intrigue 4 ϟ REPRÉSAILLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Intrigue 4 ϟ REPRÉSAILLES   Sam 11 Juil - 23:50


représailles
la justice est un point de vue

« LA MORT EST UNE MALADIE QUE L'ON PEUT PROPAGER. »
Au commencement, il n'y avait rien. Rien que les Ténèbres et le Chaos Originel. Les royaumes tels que nous les connaissons n'étaient alors que des chimères, des poussières d'utopies perdues dans les esprits torturés des malheureux qui luttaient pour atteindre la Lumière. Tandis que les premiers géants et les jeunes dieux guerroyaient férocement pour la suprématie d'Yggdrasil, il y avait ceux qui se gavaient de la noirceur des mondes, se bâfraient des tourments d'autrui. Ceux qui, lorsque la Lumière étouffa les Ténèbres et fit émerger les royaumes du Ginnungagap, firent de leur monde un cocon d'ombres, de glace et de stérilité. Ceux qui se réfugièrent là où nulle lueur ne les atteindrait là où nulle chaleur ne réchaufferait jamais leurs peaux pâles. Ceux là même qui jurèrent vengeance, jurèrent que le règne de l'atroce Lumière serait aussi bref que sa fin serait cataclysmique.
L'odeur presque pestilentielle des chairs putrides et des cendres froides l'incommode au plus haut point. Plus encore, ce sont les murmures de ces êtres – ces imprudents qui osent s'aventurer dans son antre – et qui se pensent discrets qui l'agacent. Ses paupières s'ouvrent, dévoilant deux yeux d'un jaune profond, capables de percer l'obscurité qui l'entoure. Il ne bouge pas, pas encore, garde le museau enfoui entre ses pattes émaciées. Un grondement furieux lui échappe lorsqu'il distingue les premières silhouettes qui s'approchent de lui avec précaution. Une mise en garde. Les intrus s'immobilisent un instant, échangent un bref regard, puis s'approchent plus près encore. Cette fois-ci, la bête se relève lentement, dévoilant sa stature monstrueuse, quoique ayant perdu de sa superbe après des décennies de captivité. Il grogne, ses babines dévoilent de longs crocs blanc et effilés, dont il n'a pas eu l'occasion de faire usage depuis bien trop longtemps. Approchez, songe-t-il. Approchez. J'ai faim. L'instinct sauvage du prédateur par excellence est ravivé par la présence de proies potentielles. Des proies qui ne semblent pas aussi effrayées qu'elles devraient l'être. Il claque des mâchoires, grogne de plus belle... A un brusque mouvement de recul lorsque deux d'entre elles s'emparent de Gleipnir. Un couinement presque pathétique échappe à l'animal. Voilà donc là l'heure de ma fin... ? Ramassé sur lui-même, réduit au silence et à l'immobilité par sa nature méfiante, il attend... Lorsque l'impensable se produit, il glapit comme un chiot dont on aurait malencontreusement écrasé la patte. Le Gleipnir glisse au sol, et pendant un instant, il ne peut que le fixer avec incrédulité. Est-ce un vent de liberté qui souffle sur sa fourrure terne ? Envahi par une euphorie aussi soudaine qu'inattendue, l'animal oriente son regard vers les individus qui lui font toujours face, et qui s'inclinent face à lui. L'un deux lui offre un sourire déroutant, inquiétant. « Te voilà enfin libre, Seigneur Fenrir. »
La vermine a envahi les entrailles de l'Arbre-Penseur. Sous l'écorce pourrie, ça rampe, ça grouille, ça s'agite en tous sens. Le silence s'est abattu sur la Forêt d’Émeraude comme la hache du bourreau sur le cou du condamné. Il n'y a guère que le murmure ignoble des vers et autres parasites en plein festin pour l'interrompre. Ils se gavent d'une flore et d'une faune en décomposition, fauchée par un mal inconnu du monde d'Alfheim. Le cœur au bord des lèvres, l'elfe enjambe le tronc de la créature sylvestre, et s'avance dans ce qui semble être un tableau sorti de ses plus sombres songes. Quelque chose craque sous son talon ; il déglutit et baisse les yeux. Des os. Un bien mauvais pressentiment lui serre la gorge, cependant il fait pas après pas, écrasant vermine, branchage et restes animaux sous ses bottes ; l'air empeste la mort et la maladie. Malgré une impérieuse envie de s'en retourner d'où il vient, il continue sa progression... Et tombe à genoux lorsqu'il débouche dans une clairière. Les cadavres s'éparpillent jusqu'à l'horizon. Une harde de cerfs... des renards... quelques ours... une meute de loup... des Arbres-Penseurs aux branches brisées... une paire de malheureux trolls. Il distingue même ce qui semble être un jeune dragon, inerte au milieu de cette foule de défuntes créatures. « N'est-ce pas là un appréciable spectacle, cousin ? » L'elfe se relève, fait volte face – trop tard. Un hoquet de surprise et de douleur lui échappe lorsque la lame s'enfonce entre ses côtes. « Il ne manquait plus que toi. » Ses prunelles accrochent celles qui lui font face, et il se retrouve à fixer les abysses. « Vous... Svartalfheim... Comment... ? » Un sifflement agacé échappe à l'être livide qui lui fait face. « Contente-toi donc de mourir, veux-tu bien. » Le talon d'une botte s'écrase contre sa cage thoracique, il bascule en arrière, et rend son dernier souffle la figure dans la boue. « Chanceux. Te voilà bercé par les Ténèbres. » La terre se gorge de sang.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
 

Intrigue 4 ϟ REPRÉSAILLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C.S.N.U
» [Mêlée] La garde royale prend les armes
» La Reprise de Jian Ye
» SW:TOR pour les joueurs de MMoRPG / Recensement et + si affinité!
» Flammes et Froid - Représailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of the gods :: Les racines :: Les parchemins des Nornes :: intrigues-