lienlien
Rumeurs
- Var a tourné le dos à son roi. Il parait que la déesse des Pactes préfère aujourd'hui les grosses faveurs de Frey !

- On dit que depuis que Tyr a pris les fonctions de son frère aîné, personne n'aurait encore osé lui proposer un coup de main .

- A Tromsø, on hésite à dire si la petite Brynja est maudite ou chanceuse, car après avoir manqué de se faire brûler vive par un dragon, elle a manqué par deux fois la noyade, dont une durant les raids !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 LES DÉESSES ϟ libres 4/12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Dim 8 Déc - 19:57

LES DÉESSES
libres 4/12


    FRIGGA FJÖRGYNNDÓTTIR ϟ Rene Russo - libre
    SAGA ODINDÓTTIR ϟ Liv Tyler - prise
    SIF VIDARDÓTTIR ϟ Jaimie Alexander - prise
    SIGYN IVALDIDÓTTIR ϟ Rachel Weisz - prise
    IDUNN IVALDIDÓTTIR ϟ Diane Kruger - prise
    NANNA IVALDIDÓTTIR ϟ Sophie Turner - prise
    HEL LOKIDÓTTIR ϟ Katie McGrath - prise
    FREYJA NJÖRDDÓTTIR ϟ Lena Headey - libre
    JÖRD ANNARDÓTTIR ϟ Charlize Theron - prise
    SÓL MUNDILFARIDÓTTIR ϟ Sarah Gadon - prise
    AMORA EILELDÓTTIR ϟ Natalie Dormer - libre
    GERD GYMIRDÓTTIR ϟ Alexandra Dowling - prise
    NÓTT NORFIDÓTTIR ϟ Michelle Dockery - libre

Pour les avatars négociables, n'oubliez pas d'envoyer un petit MP au staff pour que nous puissions vous dire si celui que vous avez choisi convient keur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Sam 14 Déc - 13:52


Frigga Fjörgynndóttir
feat. Rene Russo (non négociable)

ϟ Nom : Frigga Fjörgynndóttir ϟ Statut : Déesse de l'Amour, du Mariage et de la Maternité. Première reine d'Asgard, elle vient de céder sa place à Sif. ϟ Age : Entre 6000 et 7000 ans. ϟ Famille : Épouse d'Odin, mère adoptive de Thor et Loki, mère de Tyr, Hermod, Bragi, Saga et Balder. ϟ Qualités : Patiente, maternelle, juste, compatissante, franche. ϟ Défauts : Effacée, mélancolique, secrète, nerveuse. ϟ Pouvoirs : Frigga possède un don de voyance qui lui permet de voir le destin de chaque être, mais elle ne dévoile que rarement ses secrets car elle n'a pas le pouvoir de changer les choses, ce qui doit arriver arrivera. C'est également une magicienne très puissante, maîtresse des illusions et guérisseuse émérite. A l'aide d'une roulotte enchantée, elle tisse aussi bien de magnifiques vêtements que les nuages d'opale qui flottent dans les cieux.

Alors que les hommes prient Thor et Odin, c'est Frigga que leurs épouses prient. Et il ne serait guère étonnant d'entendre les Dieux eux-mêmes prier leur reine. À l'instar de son époux, Frigga est l'âme d'Asgard, elle en est autant l'architecte qu'Odin. Elle et lui sont liés depuis l'aube des temps, et elle est à ce jour la première et unique reine d'Asgard, adorée des siens. Bien que blessée par l'infidélité de son époux il y a de cela bien longtemps, elle n'a pourtant pas hésité à élever l'enfant d'une autre, Thor. Bien que très peu orgueilleuse, Frigga a longtemps regretté de ne pas avoir été celle qui a offert à Odin son héritier. Peu après la naissance de Thor vint celle de Tyr, son propre fils cette fois ci. Puis après avoir vaincu les Jotuns, Odin revint à Asgard avec un cadeau bien particulier... Un nourrisson, fils du souverain de Jotunheim. Abandonné sur le champ de bataille, sur le point de mourir, car jugé trop petit pour être le digne fils d'un géant des glaces. Odin et Frigga firent passer l'enfant pour le leur, espérant lui offrir un sort plus généreux que celui qui lui était destiné. S'ils avaient su... Après Loki, de nombreux autres enfants vinrent agrandir la fratrie, pour le plus grand bonheur de la reine, qui ne se lassait pas de devenir mère et de voir ses enfants grandir et s'épanouir. Hélas, les querelles au sein même de la fratrie se firent plus nombreuses avec le temps, et c'est avec horreur que la reine voit sa famille tomber en lambeaux.

odin borson
Aucun mot ne serait assez fort pour décrire ce qu'Odin ressent pour son épouse. Voilà des millénaires qu'elle est à ses côtés. Frigga est la conscience d'Odin, il aime à penser qu'elle est forte là où il ne peut l'être. Il lui arrive de regretter de lui avoir été infidèle, de lui avoir imposé l'enfant d'une autre, mais les années ont passé et Frigga le lui a pardonné. Frigga est sans doute la seule personne avec laquelle Odin ne se comporte pas comme un souverain. Frigga et lui se complètent, depuis bien longtemps. Odin n'a pourtant pas conscience de la blesser en favorisant Thor ou en ne l'écoutant pas alors qu'elle essaie de lui faire entendre raison en ce qui concerne leurs autres enfants.

Thor Odinson
Thor a toujours été un enfant compliqué. Bagarreur, insouciant, orgueilleux... Toujours à jouer au plus fort, au plus digne, pour faire plaisir à son père. Frigga ne le sait que trop bien, son fils est plus fragile qu'il ne le prétend. C'est toujours auprès d'elle qu'il vient chercher du réconfort, n'osant pas montrer ses faiblesses à son épouse, n'osant pas non plus exprimer ses doutes. Frigga sait toujours trouver les mots pour réconforter son aîné, mais aussi pour le remettre dans le droit chemin. Et en bonne déesse de la maternité, elle ne manque pas d'apaiser les craintes de Thor quant à son absence d'héritier. Tout vient à point à qui sait attendre, dit-elle... Et cela a finalement porté ses fruits, maintenant qu'une petite princesse héritière est née.

Tyr Odinson
Tyr est le premier né de Frigga, celui qui aurait dû être l'héritier d'Odin. Le sort en a décidé autrement, et si Frigga aime tous ses enfants du même amour, elle porte néanmoins un regard un peu particulier sur son second fils. Elle sait Tyr préoccupé, mais contrairement à Thor, ce dernier ne se confie que très rarement à sa mère, préférant l'oreille de Dame Sif. Frigga garde pourtant un œil très attentif sur son fils. Et de son côté, même s'il n'est pas le plus affectueux de ses enfants, Tyr ferait n'importe quoi pour sa mère.

Loki Farbautison
Loki a toujours eu des besoins différents de ceux de ses autres enfants. Alors que tous étaient entourés d'amis et passaient leur temps à jouer et à découvrir le royaume, Loki était celui qui était laissé pour compte par tous, à l'exception de Thor. Frigga a donc prêté une attention particulière à Loki, lui apprenant la magie afin qu'il se sente lui aussi spécial. Frigga craint pour la vie de Loki, craint que ses farces ne finissent par être de trop pour les Dieux, en particulier pour Odin. Hélas, il semblerait qu'elle même ne puisse le remettre dans le droit chemin. Thor y parviendra-t-il, lui qui aime Loki tout autant qu'elle ?

Balder Odinson
Balder... Balder est le dernier né de Frigga. Mais aussi la source de bien des angoisses. Dans une vision, Frigga a entraperçu que sa mort marquerait la fin de tout pour les dieux, le Ragnarok. Terrifiée à l'idée de voir son enfant périr, la reine a fait juré à chaque chose, chaque créature de l'univers qu'elles ne blesseraient pas Balder. Ainsi, Balder se trouve être le seul dieu à avoir conservé son invulnérabilité, contrairement à tous les autres. Savoir un de ses enfants sauf, le plus doux et le plus fragile rassure la reine. Hélas... de toutes les créatures, de toutes les choses, elle en a oublié une. Une malheureuse branche de gui...

Sif vidardóttir
Frigga savait bien avant Thor que Dame Sif était la femme qu'il lui fallait. Pour le dieu du tonnerre, il fallait une femme de caractère, mais qui sache également faire preuve de douceur pour apaiser ses colères. Voir Thor et Sif aussi éperdument amoureux plaît à la reine, encore plus à présent qu'ils sont devenus parents d'une petite Thrúd. Ils ont su survivre aux nombreuses épreuves de leur couple ainsi que celles de la vie, elle sait qu'ensemble, ils resteront forts jusqu'à la fin.

Amora Eileldóttir
La reine est sa maîtresse et sa pédagogue depuis bien des siècles maintenant, et si Frigga materne naturellement Amora, cette dernière ne fait que simuler son affection pour elle. De Dame Maternité, elle n'en a cure, c'est sa place qu'elle veut et qu'elle aura ! Si elle reste son apprentie ce n'est ni par plaisir ni pour ses leçons, mais simplement pour maintenir un lien avec la royauté et bénéficier de tous les avantages de ce statut.

Thilda Hakondóttir Sa Majesté la Reine est la plus illustre prophétesse qu'Yggdrasil ait jamais porté. Elle a connaissance des évènements futurs, c'est donc en partie à elle que Thilda doit ses visions, et c'est aussi elle qu'elle prie en priorité. Frigga sait à quel point il est ardu de vivre en tant que völva, d'avoir cette sempiternelle pression quant à un futur que l'on doit choisir de préserver ou de modifier. En dépit de son affection pour la mortelle, elle ne lui mâche pas son travail et se contente d'intervenir en cas d'extrême nécessité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Sam 14 Déc - 14:06


Saga Odindóttir
feat. Liv Tyler (non négociable)

ϟ Nom : Saga Odindóttir ϟ Statut : Princesse d'Asgard, déesse des contes, des légendes et de la poésie. ϟ Age : Entre 600 et 700 ans. ϟ Famille : Fille d'Odin et de Frigga, sœur cadette de Thor, Tyr, Loki, Hermod et Bragi, sœur ainée de Balder. ϟ Qualités : Douce, patiente, attentive, souriante, indulgente. ϟ Défauts : Émotive, sensible, secrète, vaniteuse, bavarde. ϟ Pouvoirs : Saga peut ensorceler celles et ceux qui l'écoutent raconter ses histoires et ainsi les soumettre à sa volonté. Elle n'utilise ce don que très rarement, toutefois.

Saga est l'avant dernière des enfants d'Odin et Frigga, leur seule et unique fille. Née juste avant Balder, elle est considérée par ses parents et ses frères comme un trésor qu'il faut absolument protéger. Saga est restée très longtemps dans les jupes de sa mère, quelque peu effrayée par sa ribambelle de frères. En grandissant, elle les a laissé l'entraîner dans leurs nombreuses aventures, tant qu'ils ne mettaient pas sa vie en danger, sous peine de se faire réprimander sévèrement par Frigga. Passionnée par les histoires – elle pouvait écouter n'importe qui en raconter pendant des heures – elle se rendit compte jeune qu'elle même possédait un don pour les raconter. En effet, qui l'écoutait conter légendes et mythes semblait comme hypnotisé. Lorsqu'elle fut une femme, son père la nomma déesse des contes et de la poésie, un titre plus honorifique qu'autre chose, mais qui lui plaît énormément. Le tout Asgard se rassemble parfois pour l'entendre raconter des histoires. Certains disent que sa voix apaiserait n'importe quelle créature, qu'elle soit d'Asgard ou de tout autre monde. Parfois, la belle descend arpenter Midgard, elle va à la rencontre des héros humains dont elle apprend la vie, puis elle en fait des mythes une fois rentrée chez les siens. Elle a déjà révélé quelques grands noms qui sont aujourd'hui gravés dans l'Histoire.


odin borson
En tant que fille unique du roi Odin, Saga a droit à un peu plus d'attention et d'affection que le reste de la fratrie. Odin n'est certes pas ce que l'on pourrait appeler un père affectueux, mais il est permissif avec sa fille et la laisse libre de faire ce que bon lui semble, c'est une façon un peu maladroite de lui montrer son amour pour elle. Quand à Saga, elle respecte et admire beaucoup le souverain qu'est son père.

frigga fjörgynndóttir
Lorsque Saga est née, Frigga fut très heureuse. Enfin une fille ! Après cinq fils, voilà qu'enfin elle mettait au monde une fille. Saga passa ses jeunes années dans les jupes de la reine, effrayée par sa ribambelle de frères. Saga étant la seule fille de la reine, elle partage évidemment beaucoup avec sa mère, elle est la touche féminine dans l'univers vraiment masculin de la famille.

Thor Odinson
Elle a le souvenir d'un colosse flavescent et sémillant, toujours prompt à lui faire profiter de sa tendresse, un véritable simulacre de père du temps où elle était enfant. En grandissant toutefois, ils se sont involontairement éloignés, la première emprunte de délicatesse, le second ne jurant que par le tapage et la véhémence. A leur plus grand dam, ils ne se connaissent plus vraiment, ne sachant simplement pas comment agir l'un envers l'autre, à tel point qu'ils ont parfois la sensation d'être devenus des étrangers au sein de la même maison. Toutefois, cela n'empêche pas la donzelle de narrer la pléiade d'exploits dont l'illustre Prince Doré est l'auteur, lui qui n'a jamais de cesse d'ajouter de nouvelles péripéties à sa collection.

Tyr Odinson
Saga est le joyau de Tyr. De tous les membres de la famille, s'il ne devait en aimer qu'une, ce serait elle et de loin. Unique fille de la fratrie, sa manière d'agir avec elle fut toujours bien différente d'avec ses autres cadets et ils furent proches dès la plus tendre enfance de Saga. Petite, elle ne se lassait jamais de l'entendre lui conter ses batailles et ses aventures et plus tard, ce fut lui qu'elle fit profiter de son imagination fertile. Saga a certainement conscience d'être la seule à entretenir une telle proximité avec Tyr et pour cette raison, lorsque son frère dispose enfin d'un peu de temps libre à lui accorder, elle le couvre d'attentions et cherche sans cesse à relativiser les nombreux sujets qui le rongent et dont elle doit lui arracher les confidences. Elle regrette tout de même qu'il soit si protecteur et possessif avec elle, montrant les crocs à chaque individu mâle ayant le malheur de l'approcher...

Bragi Odinson
Saga étant la déesse des contes, Bragi en est très proche. Tous deux aiment passer des heures le nez plongé dans des ouvrages, tout comme ils aiment rassembler le peuple pour leur conter les légendes des Neuf Royaumes. En ces temps difficiles, garder le peuple uni est important, le frère et la sœur l'ont bien compris, alors ils font de leur mieux pour aider à leur façon, en aidant les Asgardiens à conserver une attitude positive en dépit de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Sam 14 Déc - 14:22


SIF VIDARDÓTTIR
feat. Jaimie Alexander (non négociable)

ϟ Nom : Sif Vidardóttir ϟ Statut : Prophétesse, Princesse héritière d'Asgard et Guerrière. ϟ Age : 1500 ans. ϟ Famille : Épouse de Thor et mère de la princesse Thrúd, demie-sœur de Heimdall. ϟ Qualités : Forte, courageuse, loyale, honnête, prudente. ϟ Défauts : Impatiente, rancunière, impulsive, têtue, sensible. ϟ Pouvoirs : Sif possède un don de voyance. Toutefois elle ne le maîtrise pas, elle peut avoir une vision n'importe quand, et chaque vision la laisse épuisée et hagarde. Elle est aussi capable de se transformer en cygne.

Sif est la fille d'un haut-gradé dans la garde royale d'Odin et d'une notable de la cour Asgardienne. Première et dernière née pour Vidar, seconde et dernière enfant mise au monde par son épouse. Sif est née alors qu'ils ne s'y attendaient guère, sa mère ayant donné naissance à Heimdall bien des siècles auparavant. Sif grandit sans sa mère, qui mourut alors qu'elle était encore une enfant. Le don de voyance de Sif s'exprima dès son plus jeune âge, et ainsi elle attira très vite l'attention du roi Odin, qui exigea de Vidar que lui et elle vivent au palais, car les prophètes étaient rares et précieux. Sif connut donc les enfants d'Odin dès son plus jeune âge, mais ce n'est qu'après de longues années qu'elle devint amie avec certains d'entre eux. Vidar ne souhaitant pas que sa fille soit cantonnée au rôle de prophète à la cour, il lui apprit le maniement des armes, particulièrement de l'épée. Très vite, Sif démontra qu'elle était très douée, plus douée que bien des hommes. Sur les champs de bataille, elle faisait preuve d'autant de rage que ses comparses masculins, qui apprirent très vite à ne pas la sous-estimer. Le dieu de la guerre lui-même finit par la remarquer, et Sif forma alors un duo mortellement efficace sur les champs de bataille avec Tyr. Puis comme tout le reste de la fratrie d'Odin, Tyr bascula dans l'ombre lorsque Thor tomba amoureux de Sif. Sif qui n'appréciait que très peu le côté arrogant de Thor le repoussa à de nombreuses reprises, jusqu'à ce que ce dernier ne se décide à lui montrer son vrai visage, plus doux, plus pondéré. Sif a épousé Thor il y a peu et en apparence, ils sont parfaitement heureux.


Thor Odinson
Le moins que l'on puisse dire, c'est que Sif n'a pas eu le coup de foudre pour Thor – pardonnez l'expression. Elle trouvait le prince arrogant, impulsif, sans une once d'esprit tactique. Alors quand Thor a commencé à la courtiser, elle l'a repoussé, pensant qu'il la laisserait tranquille. C'était bien mal connaître le prince, qui s'acharna par la suite à lui prouver qu'il valait bien mieux que la vision qu'elle avait de lui. Petit à petit, Thor a montré son vrai visage, et Sif s'est laissée séduire par l'homme qu'il était réellement. Elle l'a épousé, devenant ainsi princesse et par la même occasion, future souveraine, car Thor est l'héritier du trône. Seule ombre au tableau : Sif n'a pas encore donné d'enfant à Thor, et cela les tracasse tous les deux.

Tyr Odinson
Tyr et Sif, ou le duo guerrier craint et respecté de tous les Dieux. Tyr a rencontré Sif sur un champ de bataille, et impressionné la jeune déesse, il l'a approchée. Très vite ils sont devenus amis, on ne voyait jamais l'un sans l'autre. Lorsque Tyr a perdu sa main, Sif a été la seule présente pour lui, la seule à panser ses plaies. Après la perte de ce membre, Tyr s'est retrouvé considérablement affaibli. En conséquence, Sif est devenue comme son ombre sur les champs de bataille, sa garde rapprochée personnelle pour compenser la perte de sa main et le protéger là où il ne le pouvait pas. Sif n'a jamais eu connaissance des sentiments qu'il a pour elle, aussi n'a-t-elle pas conscience de l'avoir blessé en lui préférant Thor. Pas plus qu'elle n'a réalisé qu'elle s'était éloignée de lui sur les champs de bataille pour se battre davantage aux côtés de son époux – qui lui n'a pourtant pas besoin de protection.

Loki Farbautison
Saviez vous qu'à sa naissance, Sif avait une chevelure d'or qui aurait fait pâlir de jalousie celle de Thor ? Sif était blonde comme les blés, et admirée autant pour ses exploits guerriers que pour sa chevelure. Jaloux de l'attention que Thor lui accordait, Loki a profité d'une nuit pour couper les cheveux de la belle. Les dieux furent profondément choqués par cet acte, si bien qu'ils forcèrent Loki à restituer sa chevelure à Sif grâce à un enchantement. Ce qu'il fit, après que Thor ait menacé de lui faire avaler Mjolnir s'il ne s'exécutait pas. Loki restitua à Sif une chevelure qui repousserait comme la première, mais les cheveux d'or devinrent plus noir que l'ébène lorsqu'ils prirent racine sur le crâne de la jeune déesse. Sif était folle de rage, mais hélas pour Loki, Thor ne la trouva que plus belle encore. Depuis cet événement Sif fuit Loki comme la peste et n'a de cesse de répéter à Thor de se méfier de lui, car au contraire de son époux, elle a perdu toute foi en Loki et le tient responsable de tous les maux d'Asgard.

Sigyn Ivaldidóttir
Sigyn ne comprend vraiment pas ce que Sif peut bien trouver à Thor, et Sif ne comprend vraiment pas comment Sigyn peut aimer Loki. La relation entre les deux femmes aurait pu s'arrêter là, mais ce n'est pas le cas. Les deux déesses sont proches, elles sont devenues des amies et des confidentes. Mais depuis peu Sif s'est éloignée de Sigyn, jalouse. Car si elle peine à donner un enfant à Thor, Sigyn a déjà donné deux fils à Loki. Et cela, elle ne le supporte pas.

Heimdall
Lorsque Sif est née, Heimdall était déjà un homme d'âge mûr, déjà protecteur d'Asgard et Midgard. Quand elle était enfant, Sif observait Heimdall d'un œil distant, effrayé par le gardien des mondes. En grandissant elle s'en est rapprochée, curieuse d'en apprendre plus sur celui qui était son frère. Elle passait des heures à l'écouter lui raconter ce qu'il voyait, cela la calmait beaucoup. Et elle, elle s'avérait être l'une des rares personnes à savoir faire sourire Heimdall. Malgré leur grande différence d'âge, ils sont aujourd'hui très proches.
Amora Eileldóttir
Entre elles, c'est une aversion viscérale, et ni l'une ni l'autre ne se le cache. Amora déteste Sif pour lui avoir dérobé la place de princesse héritière, quant à Sif, elle abhorre l'idée qu'Amora ait pu un jour partager la couche de son époux – surtout qu'elle sait qu'elle y repasserait très volontiers ! La dernière fois que l'enchanteresse a narré ses nuits d'amour charnel avec Thor, elle s'est retrouvée le nez ensanglanté en plein milieu de la cour, et malheureusement, leurs pairs sont intervenus avant qu'elle n'ait pu lui faire goûter à sa magie. Mais ce n'est que partie remise, la guerrière regrettera son geste, c'est une promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Sam 14 Déc - 14:40


Sigyn Ivaldidóttir
feat. Rachel Weisz (non négociable)

ϟ Nom : Sigyn Ivaldidóttir ϟ Statut : Princesse d'Asgard et Déesse de la Fidélité. ϟ Age : 1500 ans. ϟ Famille : Fille de Freyja et Ivaldi, Épouse de Loki, sœur aînée de Nanna et Idunn (+ autres sœurs), mère des jumeaux Vali et Narvi, belle-mère de Hel, Fenrir, Sleipnir, Jormungandr. ϟ Qualités : Patiente, douce, maternelle, généreuse, courageuse. ϟ Défauts : Effacée, sensible, timide, mélancolique, craintive. ϟ Pouvoirs : Sigyn possède les capacités communes à tous les Asgardiens, le tout accompagné d'une patience et d'une tolérance hors du commun.

Sigyn est la fille de Freyja, déesse de l'amour et première Valkyrie d'Asgard. Sa mère la destinait à la grandeur, s'attendait à ce qu'elle suive ses traces. Le prénom même de Sigyn signifie "amie de la victoire". Autant dire que Freyja fut déçue. Très vite, Sigyn s'avéra être de ces personnes qui préféraient l'ombre à la lumière. Douce et effacée, Sigyn n'avait rien d'une Valkyrie, mais possédait bien des qualités que sa mère refusait de voir. Alors qu'elle n'était encore qu'une jeune Dame à la cour, la reine Frigga lui proposa de devenir l'une de ses dames de compagnie, ce qu'elle accepta de bon cœur, Frigga lui ressemblant davantage en caractère que sa propre mère. Ainsi, elle accompagnait la reine dans tous ses déplacements et côtoyait la famille royale quotidiennement. C'est en passant autant de temps auprès de la reine et de sa famille que la jeune déesse attira l'attention du prince Loki. Sigyn n'était ni sourde ni stupide, elle n'ignorait en rien la réputation du cadet de Thor. Toutefois, persuadée que tout être est capable de faire le bien, elle se laissa approcher, puis séduire, au grand dam de Freyja qui aurait préféré la voir courtisée par un autre des fils d'Odin. Au contraire de bien d'autres, elle avait conscience que la malice de Loki dissimulait en réalité un profond mal-être. Contre l'avis de sa mère, elle a épousé Loki, et peu de temps après leur mariage, elle a donné naissance à des jumeaux, aujourd'hui adolescents.


FREYJA NJÖRDDÓTTIR
C'est déplorable, mais Sigyn et sa mère ne se sont jamais entendues. Leurs caractères diffèrent totalement l'un de l'autre, et en conséquence les deux femmes ne peuvent avoir une conversation sans que celle ci ne tourne à la dispute. Une situation que Sigyn déplore, car étant mère elle-même, elle ne comprend pas que l'on puisse ainsi rejeter son enfant. Elle sait que Freyja ne lui a jamais pardonné d'avoir épousé Loki, mais Sigyn ne tournera pas le dos à son époux pour retrouver l'affection de sa mère – une affection qu'elle n'a d'ailleurs jamais vraiment connue.

NANNA IVALDIDÓTTIR
Nanna est la plus jeune sœur de Sigyn et l'épouse de Balder, le plus jeune frère de Loki. Les deux jeunes femmes se ressemblent beaucoup et sont très proches, elles passent beaucoup de temps ensemble. Nanna ayant elle aussi eu très peu d'amour maternel, c'est Sigyn qui s'est chargée de le lui donner, ne souhaitant pas voir sa jeune sœur aussi malheureuse qu'elle de ce point de vue.

Loki Farbautison
Loki n'est pas un homme facile à aimer, Sigyn l'a très vite compris. Sournois, parfois colérique et infidèle, il n'a rien de l'époux parfait. Mais Sigyn a su voir au delà des apparences et a su se faire sourde aux rumeurs qui circulaient. Loki n'est pas bavard, mais elle sait à quel point il est malheureux, elle sait que tout ce qu'il fait, il le fait pour essayer de sortir de l'ombre de Thor, pour punir les dieux de s'être si souvent moqués de lui, pour prouver à tous qu'être un Jotun ne l'empêche en rien d'être un fils d'Odin. À ce dernier sujet, Sigyn n'a que faire des vraies origines de Loki. Si certains furent choqués, elle n'a pas sourcillé. Loki n'est pas toujours très coopératif, mais Sigyn fait de son mieux pour le faire parler, pour apaiser ses craintes et ses souffrances. Toutefois, si elle aime Loki de tout son cœur, il ne faut pas compter sur elle pour l'aider dans ses plans machiavéliques. Elle sait que ce qu'il fait est mal, et en conséquence ne lui prête pas main forte. Pas plus qu'elle n'aiderait les autres Asgardiens à punir Loki pour ses agissements, toutefois...

IDUNN IVALDIDÓTTIR
Sigyn jalouse Idunn et l'amour inconditionnel que lui porte leur mère. Cette dernière n'a d'yeux que pour l'enfant prodige, délaissant l'entièreté de ses autres enfants, vaquant à ses occupations sans s'en soucier plus que cela malgré l'amour qu'elle leur porte en vérité. Idunn aurait souhaité une autre relation avec ses sœurs mais face à l'animosité de Sigyn, elle est impuissante.

FRIGGA FJÖRGYNNDÓTTIR
Sigyn apprécie beaucoup la compagnie de la reine. Frigga étant la déesse du mariage et de l'amour, elle ne pouvait que s'entendre avec la jeune déesse. Elles se sont rapprochées davantage depuis que Sigyn a épousé Loki. Dans les moments difficiles, c'est Frigga qui soutient Sigyn, car elle sait à quel point son fils est difficile.
VALI ET NARVI LOKISON
Vali et Narvi sont à ce jour les seuls enfants qu'elle a eu avec Loki, des jumeaux ressemblant à leur père en tous points physiquement. Inutile de le dire, elle aime ses fils de tout son cœur. Mais elle s'inquiète du caractère de Vali, qui commence à suivre les traces de son père, pratiquant déjà une magie bien trop noire à son goût. Fort heureusement, il semble que ce ne soit pas le cas de Narvi, de constante bonne humeur et bien plus intéressé par l'idée d'apprendre à combattre aux côtés de ses oncles Thor et Tyr que de suivre son père dans ses plans terribles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Sam 14 Déc - 14:48


Idunn Ivaldidóttir
feat. Diane Kruger (non négociable)

ϟ Nom : Idunn Ivaldidóttir ϟ Statut : Princesse d'Asgard, déesse de l'immortalité. ϟ Age : Entre 2000 et 3000 ans. ϟ Famille : Fille de Freyja et Ivaldi, sœur de Sigyn et Nanna (+ autres sœurs), épouse de Bragi. ϟ Qualités : Honnête, loyale, persévérante, courageuse, réfléchie. ϟ Défauts : Prétentieuse, rancunière, intransigeante, possessive, perfectionniste. ϟ Pouvoirs : Idunn est la déesse chargée de cultiver les pommes d'or d'immortalité, qui confèrent leur longévité et leur invulnérabilité aux dieux. Le pommier dont elle est chargée donne des fruits toute l'année grâce au lien qui les unit, Idunn récolte ses fruits pour les Asgardiens.

Idunn est certainement la fille dont Freyja est la plus fière. Dès son plus jeune âge, Idunn a démontré une force de caractère qui faisait défaut à Sigyn et ferait plus tard défaut à Nanna. Combative et déterminée, la jeune Idunn aurait certainement pu devenir une valkyrie et suivre ainsi les traces de sa mère si elle n'avait pas démontré d'autres talents. Avant Idunn, l'arbre qui portait les pommes d'or conférant leur immortalité aux dieux était laissé à la seule surveillance des gardes d'Odin, et donnait des fruits régulièrement, mais de façon aléatoire et peu sûre. Idunn, persuadée d'avoir une solution à ce problème, demanda à Odin l'autorisation de prendre soin de l'arbre. Après quelques hésitations, Odin accéda à sa demande, en partie par il avait une confiance presque aveugle en Freyja. Idunn, grâce à des enchantements connus d'elle seule, parvint à se lier à l'arbre. Ce dernier se mit à produire davantage de fruits et de façon constante. Cette réussite valut à Idunn de nombreux louanges car grâce à elle, les dieux ne craignaient plus de manquer de pommes d'or. D'un commun accord, Freyja et Odin décidèrent qu'il serait bon de lier leurs familles une troisième fois. Idunn épousa donc Bragi, car des fils d'Odin il était celui qu'elle préférait. Leur mariage est loin d'être idyllique, mais Idunn n'est pas malheureuse. Sans être fragile de son récent kidnapping, l'épisode demeure encore dans son esprit et elle s'avère plus méfiante qu'autrefois. Elle prend plus que jamais soin du pommier qui a souffert en son absence, et le moins que l'on puisse dire, c'est que tous les dieux ont été heureux de la retrouver.


FREYJA NJÖRDDÓTTIR
Idunn a rapidement fait la fierté de sa mère au détriment de ses sœurs que la déesse a, sans vraiment le souhaiter, mises à l'écart. Idunn lui semble être l'incarnation même de la perfection, tant que par son caractère, sa beauté ou ses actes. Elle l'aime plus que tout être sur ce monde et ferait n'importe quoi pour sa fille. Quant à Idunn, son amour est sans faille pour sa mère.

NANNA IVALDIDÓTTIR
Idunn et Nanna n'ont jamais été très proches, Sigyn couvant cette dernière, persuadée qu'elle devait endosser le rôle de mère, étant donné que Freyja partageait inégalement son amour entre ses filles, favorisant toujours Idunn. Cependant, leur relation est loin d'être hostile ; quand elles se retrouvent, elles peuvent échanger sans se prendre le bec, ce qui n'est pas le cas avec Sigyn.

Loki Farbautison
Si Idunn n'appréciait déjà guère le dieu, elle le hait désormais de tout son être. Sa façon d'agir la met hors d'elle, d'autant plus qu'elle était la principale victime de son plan absolument vicieux. Autant dire qu'elle aurait apprécié voire sa tête séparée de son corps, à son goût, le châtiment qu'il a reçu n'est pas à la hauteur du mal qu'il a causé. En silence, elle rumine sa rancoeur, peut-être même qu'un jour, elle se fera elle-même vengeance.

SIGYN IVALDIDÓTTIR
Les deux sœurs ne s'entendent pas, plongées dans une incompréhension mutuelle terrible, d'autant plus que Sigyn est ravagée par la jalousie. Freyja a toujours préféré Idunn et cela a profondément meurtri Sigyn. Pourtant Idunn a tenté, plusieurs fois, de se rapprocher d'elle sans aucun résultat favorable.

ODIN BORSON
Odin a vu en Idunn, non seulement une occasion supplémentaire de lier sa famille et celle de Freyja, mais surtout l'épouse parfaite pour Bragi. Il porte à la demoiselle un amour inconditionnel et serait prêt à beaucoup pour elle. Il s'est beaucoup inquiété de sa disparition, autant dire qu'il était prêt à remuer les neuf royaumes pour la retrouver.

BRAGI ODINSON
Idunn le sait, même s'ils ne sont pas malheureux ensemble, ce n'est pas elle que Bragi aurait choisi s'il avait eu le choix. Mais il ne l'a pas eu, pas plus qu'elle, et ils ne peuvent faire autrement que se contenter de cette situation. Ils semblent encore étrangers l'un à l'autre malgré leurs années de mariage, et même si son époux faisait partie de l'escouade venue la délivrer sur Jötunheim, elle doute qu'il ait été excessivement inquiet, ou du moins, pas comme un mari devrait l'être.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Sam 14 Déc - 16:22


Nanna Ivaldidóttir
feat. Sophie Turner (non négociable)

ϟ Nom : Nanna Ivaldidóttir ϟ Statut : Princesse d'Asgard et déesse de la joie. ϟ Age : 500 ans. ϟ Famille : Fille de Freyja et Ivaldi, sœur cadette de Sigyn et Idunn (+ autres sœurs) épouse de Balder. ϟ Qualités : Douce, compréhensive, optimiste, souriante, délicate. ϟ Défauts : Sensible, jalouse, indécise, peu sérieuse. ϟ Pouvoirs : Nanna possède les capacités communes à tous les Asgardiens.

Nanna est la plus jeune fille de Freyja et Ivaldi. Comme son aînée Sigyn, Nanna n'a eu que très peu d'affection de la part de sa mère, et quant à leur père, il est mort peu de temps après sa naissance. Pendant de nombreuses années, Nanna fut considérée comme une petite déesse triste et mélancolique. Jusqu'au jour où elle décida que c'en était assez, qu'elle ne pouvait passer l'éternité à se morfondre. Pratiquement du jour au lendemain, elle devint une petite boule d'énergie, qui répandait la joie partout où elle passait. C'est cette même joie qui attira l'attention du plus jeune prince d'Asgard, Balder. À peine avait-il posé les yeux sur elle qu'il en tomba éperdument amoureux, et ce fut réciproque. Les deux jeunes gens étant très proches de caractère, tout Asgard les trouvait bien assortis. Balder ne la courtisa que peu de temps avant qu'ils ne se marient, leur mariage étant considéré à ce jour comme l'événement le plus festif qu'Asgard ait jamais connu. Elle n'a jamais été aussi heureuse depuis qu'elle est devenue princesse, même si elle se ronge constamment les sangs pour son époux, quand bien même est-il "invulnérable".

FREYJA NJÖRDDÓTTIR
Nanna, contrairement à Sigyn, n'en a jamais voulu à sa mère de favoriser Idunn. Freyja lui a toujours inspiré une certaine admiration, après tout, elle est une femme extraordinaire. Elle apprécie énormément sa mère et aime à savoir quand elle la rend fière, bien que cela arrive moins souvent qu'à son aînée.

IDUNN IVALDIDÓTTIR
Idunn est un peu étrangère à Nanna, à son plus grand malheur. S'entendant à merveille avec Sigyn, la cadette aurait aimé pouvoir échanger davantage avec leur aînée mais elle n'en a que rarement eu l'occasion, se retrouvant le plus souvent avec la deuxième des sœurs la prenant sous aile. Elle se contente alors d'une entente cordiale avec la déesse bien que sa disparition l'ait énormément inquiétée, elle est soulagée que rien ne lui soit arrivé.

Sigyn Ivaldidóttir
N'ayant bénéficié que peu d'amour de sa mère à l'instar de Nanna, Sigyn s'est mis en tête de se charger personnellement de sa cadette. Prenant une figure maternelle pour celle-ci, les deux sœurs sont devenues rapidement très proches, se ressemblant sur de nombreux points et partageant les mêmes centres d'intérêt. On les rencontre souvent ensemble, comme les deux sœurs extrêmement liées qu'elles sont.

Balder Odinson
Tombés instantanément fous amoureux l'un de l'autre, c'est tout naturellement que les deux jeunes gens sont mariés. Ils ont la réputation d'être le couple le plus heureux d'Asgard et sans doute n'est-ce pas loin de la vérité. Formant un couple se complétant à la perfection, leur joie est immense. Ils se soutiennent dans les moments difficiles, ce qui tend à arriver très souvent depuis quelques temps.

Gersimi Óddóttir
Les deux sœurs n'ont pas grandi ensemble mais lors de leurs retrouvailles à Asgard elles se sont tout de suite entendues. Leur caractère est semblable et elles ont fait les quatre cent coups ensemble. Leurs rires résonnaient dans le palais d'Asgard comme la plus douce mélodie. Gersimi a toujours admiré Nanna pour sa beauté et sa joie de vivre. Selon elle son aînée était de loin la plus belle de toutes (après leur Mère bien sûr). Elle voulait pour elle le plus merveilleux de tous les époux. Nul autre que Balder ne pouvait lui convenir. Lorsqu'ils se sont mariés c'était comme assister à rêve devenu réalité. Nanna est l'une des rares personnes dont Gersimi accepte les gentilles moqueries au sujet de son amour des richesses car elle sait qu'aucune de ses paroles ne pourront la blesser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Sam 14 Déc - 16:24


Hel Lokidóttir
feat. Katie McGrath (non négociable)

ϟ Nom : Hel Lokidóttir ϟ Statut : Princesse bannie d'Asgard, déesse des morts, souveraine de Helheim. ϟ Age : 800 ans. ϟ Famille : Fille de Loki et Angerboda, sœur de Fenrir, Jormungandr, Sleipnir, Vali et Narvi. ϟ Qualités : Intelligente, observatrice, déterminée, courageuse, empathique. ϟ Défauts : Froide, manipulatrice, impatiente, colérique, méprisante. ϟ Pouvoirs : Hel gère le royaume des morts, elle peut choisir de libérer une âme de son royaume et c'est une magicienne très puissante.

Hel, princesse maudite, reine des morts, enfant de Loki. Hel est certainement la déesse la plus détestée des neufs mondes. Fille de Loki et Angerboda, lorsque Hel est née, la moitié de son corps était pourrie, la prédestinant à un destin bien triste. À peine Loki l'avait-elle présentée à Odin que ce dernier, écœuré et las de voir Loki lui présenter des enfants plus monstrueux les uns après les autres, décida de la bannir d'Asgard et de la faire déesse des morts, reine du royaume d'Helheim, un monde où elle serait condamnée à régner seule et à ne fréquenter que les morts dénués d'honneur. Hel a grandi loin d'Asgard, à Jotunheim, auprès de sa mère, dans un environnement froid et vide d'amour. Loki la visitait de temps en temps, mais pas suffisamment pour permettre à l'enfant de voir en lui un père digne de ce nom. Lorsqu'elle fut assez grande, Hel fut arrachée à Angerboda et jetée sur le trône d'Helheim. Déterminée à prouver sa valeur, Hel régna sur le royaume des morts, jusque là laissé à l'abandon, en faisant de son mieux pour en être une digne souveraine. Mais plus les années passaient, plus elle était amère. Savoir que le reste des dieux étaient libres d'aller et venir à Asgard alors qu'elle était emprisonnée dans un royaume macabre la rendait furieuse et folle de jalousie. Mais ils étaient trop forts, qu'aurait-elle pu faire ? De temps en temps, elle passait un contrat avec son père, ou une divinité aux mœurs discutables, mais c'était tout. Puis elle eut vent de la disparition d'Idunn... Alors que les dieux d'Asgard s'affaiblissait, elle gagnait en puissance, son corps ayant maintenant l'apparence de celui d'une jeune femme tout à fait normale, quoiqu'un peu pâle. Hel est déterminée à se venger et à enfin quitter Helheim pour Asgard afin de tirer son épingle du jeu. Ce qu'elle a réussi, car après avoir aidé son oncle Thor à Svartalfheim pour récupérer une pomme, la déesse a reçu l'autorisation d'Odin pour de nouveau fouler la Cité Eternelle.

VALI ET NARVI LOKISON
Vali et Narvi sont les jumeaux que Loki a eu avec son épouse Sigyn. Bien que Hel ne les ait jamais vu, elle nourrit envers eux une jalousie sans faille qui pourrait se montrer dévastatrice. Hel en veut à en mourir à Loki et serait prête à beaucoup de choses pour le faire souffrir s'il en avait l'occasion.

Loki Farbautison
Hel déteste Loki, nourrissant une haine sans nom pour lui car il l'a abandonné sans jamais faire quoique ce soit pour tenter de se racheter. Les rares occasions où ils échangent est quand Loki a besoin d'elle, ce qui en soi, n'aide en rien la déesse à changer son opinion sur son père. Ce dernier n'a pas les faveurs de sa fille, d'autant plus qu'elle a connaissance de la vie qu'il mène, des enfants libres qu'il possède... Sa jalousie pourra un jour se montrer dangereuse pour le dieu qui devrait s'en méfier.

Sigyn Ivaldidóttir
Hel sait que Loki a une autre épouse avec qui il a eu des enfants. Et rien que pour cela, elle hait la déesse, ne comprenant pas comment elle a osé faire cela. Hel se sent trahie et abandonnée, sa rage s'étalant donc dans chaque recoin de son existence, sa jalousie la ravageant et risquant de détruire beaucoup de choses sur son passage.

Skírnir Rehnirson
Hel, une bien drôle de créature – mais quel enfant de Loki n'est pas étrange ? Il ne l'avait aperçue qu'une seule fois avant l'affaire de la disparition d'Idunn, durant laquelle la déesse exilée a été autorisée de séjour à Asgard, et il a presque été déçu de constater qu'elle avait pu modifier son apparence et cacher la partie nécrosée de son visage. Une beauté singulière à laquelle il a voulu rendre hommage, aussi s'en est-il allé trouver la reine des tréfonds pour lui offrir un présent... Un pot pourri. Une farce de bien mauvais goût que la donzelle a peu apprécié, Skírnir ne serait nullement étonné d'avoir déjà sa place de réservée à Helheim – mais il a bien ri.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Sam 14 Déc - 16:24


Freyja Njörddóttir
feat.Lena Headey (non négociable)

ϟ Nom : Freyja Njörddóttir ϟ Statut : Déesse de l'amour et de la fertilité et première Valkyrie d'Odin. ϟ Age : Entre 5000 et 6000 ans. ϟ Famille : Sœur jumelle de Frey, veuve d'Ivaldi, mère d'Idunn, Sigyn, Nanna, Lofn, Sjöfn, Gersimi et Hnoss. ϟ Qualités : Droite, valeureuse, empathique, gracieuse, déterminée. ϟ Défauts : Jalouse, colérique, passionnée, susceptible, vaniteuse . ϟ Pouvoirs : Freyja est considérée comme la plus belle des déesses après Sif. Elle peut décider de qui tombera amoureux de qui parmi les hommes, veille sur leurs amours et à l'instar de Frigga elle protège les femmes qui sont enceintes. Elle est aussi la première des valkyries d'Odin. C'est elle qui est chargée de protéger les guerriers et d'accompagner les âmes des morts tombés au combat au Valhalla, le paradis Viking. Elle peut aussi accorder ses faveurs à une armée durant une bataille et ainsi l'aider à remporter la victoire, mais n'interfère plus que très peu. Elle peut également se changer en faucon pour voler d'un monde à l'autre.

Freyja est la fille de Njörd, dieu de la Mer et du Vent. Élue déesse de l'amour par Frigga encore jeune, elle ne sut pourtant s'en contenter. Aux yeux de Freyja, l'amour n'était qu'une bataille terrible qu'il fallait livrer éternellement sans jamais la gagner. La ferveur de Freyja attira finalement l’œil d'Odin, qui après réflexion lui demander de diriger les Valkyries, qui manquaient d'unité. Freyja accepta sans hésiter, désireuse de prouver ses qualités et ses capacités. Chargée d'escorter les âmes des guerriers tombés au combat au Valhalla, elle s'acquitta de cette tâche à la perfection pendant des siècles. Puis lui vint l'envie de fonder une famille. Freyja s'unit à un homme de Vanaheim, Ivaldi, avec lequel elle eut de nombreuses filles. Hélas, Idunn mise à part, ses enfants furent une déception pour elle, et même si elle les aime de tout son cœur, elle n'approuve que peu de leurs choix, les trouvant trop passives à son goût. Freyja s'en est désintéressée, préférant se consacrer à son devoir. Lorsque Jörd fait son grande retour, Freyja décide de retourner sa veste et de saisir l'occasion de réclamer l"indépendance de son royaume originel, Vanaheim. Elle trahit donc Odin pour s'allier à Frey et retourne à Vanaheim. Elle tente d'y séquestrer toutes ses valkyries, cependant beaucoup d'entre elles restent fidèles à Odin avant tout et prennent la fuite. A l'issue de la guerre, et en dépit de l'indépendance gagnée de Vanaheim, Freyja envisage l'avenir d'un oeil sombre car Vanaheim a perdu la protection d'Asgard, et les valkyries sont divisées entre celles qui lui sont fidèles et celles qui lui ont préféré le Père de Tout. L'avenir du royaume, comme celui de la sororité des guerrières, est incertain.


FREY NJÖRDSON
Bien que jumeaux, Frey et Freyja n'ont jamais été proches. Leur relation s'est considérablement dégradée depuis que la demoiselle s'est en allée définitivement sur Asgard. Frey lui en veut, ayant pris cela pour une trahison. Leurs entrevues se terminent toujours dans la violence des mots, les éclats de voix volant dans la pièce et venant s'écraser à la figure de l'un et de l'autre. / Mais les récentes décisions de Freyja quant à prendre le parti de Vanaheim semblent avoir, malgré tout, touché son frère. Peut-être leurs rapports sont-ils sur le point de prendre un nouveau tournant ?

NANNA IVALDIDÓTTIR
Nanna aime sa mère sincèrement et celle-ci apprécie sa fille, davantage que certaines bien que l'amour qu'elle lui porte est loin d'être semblable à celui qu'elle consacre à Idunn. La jeune femme admire sa mère pour le courage et la puissance qu'elle incarne et aime à partager avec elle même si les occasions se font rares.

IDUNN IVALDIDÓTTIR
De toutes ses filles, Idunn est celle qu'elle préfère, celle dont elle est la plus fière. Tout chez elle la ravie ; sa beauté, son caractère, ses actions, elle frôle la perfection. Freyja n'a guère conscience de faire souffrir l'ensemble de ses filles en favorisant à ce point Idunn, bien qu'elle les aime toutes contrairement à ce qu'on pourrait penser. La disparition de son enfant prodige l'a profondément touchée et elle est soulagée que rien ne lui soit arrivée, mais cet affront se paiera, un jour ou l'autre.

SIGYN IVALDIDÓTTIR
Sigyn et Freyja ne se sont jamais entendues, étant trop différentes. Leurs conversations se terminent toujours en éclat de voix et cela ne s'arrangera jamais car aucune d'entre elles ne semblent déterminées à arranger cela. Le plus grand reproche que Freyja fait à Sigyn s'est d'avoir épouser Loki et de le défendre mais sa fille ne tournera jamais le dos à son mari, quoique sa mère en pense.

Odin Borson
Quand Odin a demandé à Freyja de devenir la dirigeante de l'ensemble des valkyries, la déesse a accepté avec une immense joie et une fierté sans nom ; enfin, on lui offrait la possibilité de faire ses preuves. Grande guerrière, elle se retrouve souvent aux côtés du Père de Tout sur les champs de bataille, formant un redoutable duo avec celui-ci. En-dehors des combats, ils s'entendent relativement bien, à tel point que leur famille se sont unies par trois fois par le biais de mariage entre leurs progénitures. Mais depuis le retour de Jörd et les révélations de cette dernière, les choses ont bien changé...
SIF VIDARDÓTTIR
Sif possédait toutes les qualités que Freyja recherchait chez une guerrière digne de devenir valkyrie mais la demoiselle a toujours refusé toutes ses propositions, si bien qu'à la longue Freyja s'est vexée. Elle ne porte donc pas réellement la déesse en son cœur bien qu'elle la respecte, reconnaissant encore ses capacités extraordinaires sur un champ de bataille. Le fait qu'elle lui ait "volé" son titre de plus belle des déesses n'arrange rien.
Máni Mundilfarison
S'il y a bien une chose dont il est sûr, c'est que Freyja ne l'aime pas. Ou s'il n'est pas question de haine, elle ne supporte dans tous les cas pas de le voir traîner à ses abords. Une fois, Máni a eu le malheur de se hasarder dans la cour des valkyries pour les admirer s'entraîner, et malgré son extrême discrétion, l'oeil affûté de leur cheftaine ne l'a pas raté. Elle lui a bien fait comprendre qu'il n'était ni le bienvenu auprès de ses guerrières ni même à Asgard. Depuis, la Lune tente d'éviter l'Amour, dont il n'a pas envie de subir le courroux.
Skírnir Rehnirson
La soeur de Frey, et donc sa maîtresse, en quelque sorte. Même s'il n'est pas directement sous les ordres de la déesse, il a toujours veillé à la contenter lorsqu'elle lui demandait un service, tant que cela ne signifiait pas nuire à son régent. Il est l'un des rares dont la sublime Freyja tolère la compagnie, car il est capable de la faire rire et de lui faire omettre ses préoccupations pour un temps. Il y prend d'ailleurs un grand plaisir, car elle est décidément trop belle pour être aussi austère.

Ràn Egildóttir
Entre l'Amour et la Tempête rien ne va. Une rancune qui date et qui loin de s'estomper, se renforce de siècle en siècle. Odin a longtemps hésité entre Freyja et Ràn pour diriger ses valkyries et sa préférence pour la Vane, la déité marine ne l'a jamais accepté. Ce fut elle qui débuta les hostilités, ne cachant si son mépris ni sa rancœur vis-à-vis de celle qu'elle nomme volontiers "la garce de Vanaheim". Mais Freyja ne tarda pas à répliquer de la plus cinglante des façons. Malgré les faux-semblants que leur statut réciproque oblige à tenir, elles se détestent et s'en cachent difficilement. Cela dure depuis des siècles et ces vieilles rancunes ne trouveront de fin certainement qu'au Ragnarök.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Dim 9 Mar - 17:01


Jörd Annardóttir
feat. Charlize Theron (non négociable)

ϟ Nom : Jörd Annardóttir ϟ Statut : Déesse de la Terre. ϟ Age : Entre 2000 et 2500 ans. ϟ Famille : Fille d'Annar et Nótt, soeur de Darakan, Aud et Dagr. Mère biologique de Thor. ϟ Qualités : Persévérante, inventive, observatrice, elle était autrefois l'incarnation même de la douceur et de la tolérance. ϟ Défauts : Colérique, rancunière, impatiente, lunatique, cruelle. ϟ Pouvoirs : Jörd est une déesse extrêmement puissante. Elle commande à l'élément terrestre et peut ainsi contrôler tout ce qui y est lié, comme la flore et les montagnes et est capable d'influencer les créatures étant intimement liées à son élément.

Jörd est la troisième enfant de la déesse Nótt et de son second époux, le dieu Annar. Dès son plus jeune âge, Jörd a démontré d'étonnantes capacités, elle était en effet capable de commander à la flore qui l'entourait. Seule fille de Nótt, elle était considérée par ses frères comme le joyau de leur famille, la petite princesse sur laquelle il fallait absolument veiller. Plus jeune, Jörd était une personne douce, souriante et tolérante, qui n'utilisait ses dons que pour rendre le monde plus beau, plus accueillant. Elle est responsable de la création de nombreux arbres, de nombreuses fleurs, et considérait ses créations comme ses enfants. Élevée dans les montagnes d'Asgard en compagnie des siens, elle resta longtemps à l'écart de la société Asgardienne, mais ne s'en plaignit guère, plus à l'aise au cœur de la nature qu'entre les murs d'un palais. Elle avait à peine plus de cinq cent ans lorsqu'elle rencontra le roi Odin, alors qu'elle vagabondait dans les bois. Cette rencontre marqua un tournant décisif dans la vie de la jeune déesse. Comme tous, elle n'ignorait pas que le roi et son épouse peinaient à procréer. Cependant, elle était bien loin de se douter qu'Odin la choisirait elle comme maîtresse. Elle ne lui céda pas tout de suite, peu désireuse de n'être que l'autre femme, mais pouvait-elle vraiment dire non au souverain d'Asgard ? D'autant plus que ce dernier se montra bon avec elle, si bien qu'elle finit par lui céder. Une nuit, c'est tout ce qu'il fallut pour qu'elle ne tombe enceinte. Si elle fut quelque peu effrayée au début, elle ne lui fallut pourtant guère de temps pour tomber amoureuse de l'enfant qui grandissait en son sein. Le roi lui promit que, malgré l'existence de la reine Frigga son épouse, il laisserait Jörd garder l'enfant, s'en occuper, l'élever comme toute mère le ferait. Confiante, Jörd passa une grossesse idyllique, à rêver du destin de son enfant, futur héritier d'Asgard. Hélas... Le roi lui avait menti, il n'avait nullement l'intention de la laisser élever leur enfant. Jörd mit au monde un fils, qu'elle prénomma Thor, en souvenir des nombreux orages qui avaient grondé pendant sa grossesse. Elle ne put le tenir dans ses bras que quelques instants avant qu'Odin ne le lui arrache, arguant que sa tâche était terminée, qu'il n'avait plus besoin d'elle. Elle protesta, hurla, mais rien n'y fit, le roi emporta Thor, et plus jamais elle ne le revit. Pire, il la fit disparaître, pour être certain que jamais elle ne ferait partie de la vie de leur fils. Pour en être certain, il la fit enfermer dans un monde infertile, un monde dans lequel elle serait faible, incapable d'utiliser ses pouvoirs. Svartalfheim, le monde des elfes sombres. Isolée dans une forteresse solitaire sur laquelle furent jetés de nombreux sorts, Jörd ne put que pleurer, pendant des siècles et des siècles. Puis ses larmes séchèrent et ne resta plus qu'une envie, celle de se venger, de faire payer son crime à Odin. 1500 ans, c'est le nombre d'années passées enfermée, à ruminer sa vengeance, à rêver de son fils. L'impensable se produisit lorsque pour la première fois en quinze siècles, le tonnerre gronda sur le monde de Svartalfheim. Sentant la présence de son fils, Jörd trouva la force de briser les enchantements de sa forteresse, ignorant que ce fut facile seulement parce que les Ases s'affaiblissaient à cause de la disparition de leur déesse d'immortalité. Elle ne retrouva l'air libre que pour voir le Bifröst emmener son fils loin d'elle. Qu'à cela ne tienne, elle n'avait pas dit son dernier mot... Plus de précisions ici pour la suite des événements.


odin borson
Elle ne rêve que d'une chose, lui arracher le cœur et le lui faire avaler. Elle ne lui pardonnera jamais ce qu'il lui a fait subir, ne lui pardonnera jamais de lui avoir volé son fils. Le coeur de Jörd est mu par une terrible envie de vengeance. Elle veut faire chuter Odin de son trône, elle veut faire tomber Asgard et tout ce qu'il a bâti. Elle veut ruiner son existence comme il a ruiné la sienne. C'est sa seule faute si la jeune femme douce qu'elle était est devenue une furie avide de vengeance. Si Odin ne voulait plus jamais entendre parler d'elle, il aurait mieux fait de la tuer au lieu de l'enfermer là où elle serait oubliée. Elle a la ferme intention de lui faire payer son erreur, qu'importent les moyens qu'elle devra employer, et compte bien rappeler au tout Asgard son existence.

frigga fjörgynndóttir
Les sentiments de Jörd quant à Frigga sont partagés. Elle lui en veut d'avoir pris la place de mère dans le coeur de Thor, mais elle lui en est également reconnaissante, car Frigga a su mettre sa fierté de côté pour prendre soin de l'enfant que son époux avait eu avec une autre, alors qu'elle-même s'apprêtait à mettre au monde un fils. De plus, elle n'oublie pas que Frigga fut également victime de l'erreur d'Odin, puisqu'elle fut longtemps pointée du doigts comme une épouse infertile, puis comme une épouse bafouée. L'un dans l'autre, Jörd n'a rien contre Frigga. Mais cette dernière ferait mieux de ne pas se mettre entre son fils et elle, car si Jörd apprécie tout ce que Frigga a fait pour Thor, ce dernier reste son fils, et elle sa mère. Mais Frigga ne se laissera pas être écartée si facilement, car elle aime Thor autant que si elle lui avait donné naissance.

Thor Odinson
Son fils, son trésor, le seul amour de sa vie. Elle aurait dû l'élever, elle aurait dû le voir grandir. Elle n'a gardé de lui que le souvenir d'un poupon blond aux yeux clairs. A peine lui avait-elle donné naissance qu'il lui fut arraché, et ce fut pour elle comme si on lui arrachait le cœur. Elle a pleuré son absence pendant des siècles et des siècles, et a maudit Odin pendant autant de temps. Elle sait qu'il est devenu un grand homme, car durant sa captivité, des nouvelles lui sont venues des elfes sombres eux-mêmes, car ils l'avaient prise en pitié. Rencontrer ce fils volé, être pour lui la mère qu'elle aurait toujours dû être est son vœu le plus cher aujourd'hui. Hélas, elle est loin de se douter que Thor ne jure que par Odin, qu'il estime être un souverain et un père parfait, sans compter que ce dernier lui a menti à son sujet, prétendant qu'elle l'avait abandonné. Et comme si cela ne suffisait pas, Thor estime déjà avoir une mère, la reine Frigga, puisque c'est cette dernière qui l'a élevé et l'a aimé comme son propre enfant. Qu'à cela ne tienne, elle changera tout cela !

DARAKAN NAGLFARISON
Il l'avait pourtant prévenu de se méfier d'Odin... Elle ne l'a pas écouté, et s'en mord toujours les doigts. Si Jörd s'était toujours bien entendue avec sa fratrie, c'était de Darakan qu'elle était la plus proche, lui qui avait toute son affection de sœur. Il lui a énormément manqué durant ces longs siècles passés enfermée dans un monde stérile. Elle ne doute pas qu'il l'ait cherchée après sa disparition, mais comment aurait-il pu la trouver, quand Heimdall lui même n'aurait su dire où elle était ? Jörd compte bien retrouver son frère au même titre qu'elle compte retrouver son fils, si ce n'est que le premier sera beaucoup plus facile à convaincre de la culpabilité d'Odin que le second, qui ne juge que par le Père de Tout. Darakan a bien essayé de lui ouvrir les yeux sur Odin, mais rien à faire... Nul doute que le retour fracassant de Jörd ouvrira les yeux du fils prodige.

Sól Mundilfaridóttir
La déesse de la Terre disparue depuis si longtemps est réapparue d'entre les morts, pour la plus grande satisfaction de Dame Soleil qui a trouvé en elle une véritable alliée. C'est sans hésitation qu'elle lui a offert de l'aider dans sa quête de vendetta contre Odin, quitte à s'attirer les foudres de Thor pour haute trahison envers la couronne. En échange de son soutien, Jörd a promis qu'une fois la guerre derrière elles, elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour la soulager de son fardeau éternel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Dim 31 Aoû - 15:57


Sól Mundilfaridóttir
feat. Sarah Gadon (non négociable)

ϟ Nom : Sól Mundilfaridóttir, mais on l'affuble de nombreux surnoms comme la Torche, la Diligente ou la Compteuse d'Années. ϟ Statut : Déesse du Soleil, martyre du loup Sköll. ϟ Age : 4000 ans. ϟ Famille : Fille de Mundilfari et de Glaur, deux humains qui ne sont plus depuis bien longtemps, soeur aînée de Máni, le dieu de la lune et veuve du mortel Glen. ϟ Qualités : Courageuse - Déterminée - Vaniteuse - Franche - Hardie ϟ Défauts : Rancunière - Irascible - Brutale - Blessée - De Mauvaise Foi ϟ Pouvoirs : Contrairement à son frère, elle a des affinités avec le feu. En plus d'être immunisée contre cet élément, elle est capable d'invoquer des sphères ignées et offensives qu'elle lance sur ses ennemis. Lesdites sphères sont de taille modeste, mais peuvent faire mal.

« Il y a des millénaires de cela, vécut un midgardien répondant au nom de Mundilfari. Ce dernier avait deux enfants, d'une telle beauté chacun qu'en plus de ne cesser de s'en enorgueillir, il n'hésita pas à leur donner les noms des astres du jour et de la nuit. Son indicible présomption courrouça les déités en personne, si bien que sa progéniture lui fut enlevée et condamnée à une malédiction éternelle : celle de tirer lesdits astres jusqu'à la fin des temps, avec à leurs trousses, des loups colossaux qui chercheraient à les engloutir. Ainsi naquirent la déesse du Soleil et le dieu de la Lune. »

Née humaine, devenue immortelle. Sól en veut à Yggdrasil tout entier, car sa vie n'est qu'un chapelet d'injustices que personne n'essaie de réparer. Lorsqu'elle était encore sur Midgard, son père l'avait mariée à un grand guerrier du nom de Glen, qu'elle a sincèrement aimé, mais auquel elle a été arrachée le jour où les dieux sont venus les prendre son frère et elle. Depuis le ciel, elle l'a observé jusqu'à ce que la mort l'emporte à jamais, alourdissant un labeur déjà innommable. Gardienne du soleil qu'elle transporte à l'aide de deux fougueux étalons, sa lumière illumine les coeurs, là où le sien est empêtré dans l'affliction. Le loup Sköll la pourchasse sans relâche, même en dehors des cycles diurnes tant il rêve de goûter sa chair. Tel est son châtiment pour être belle, et si Máni a hissé le drapeau blanc, ce n'est pas son cas. Peu lui chaut la grandeur des dieux, elle désire sa liberté et mettra tout en oeuvre pour l'obtenir, quitte à devoir passer le reste de l'éternité haïe de tous.

odin borson
Elle ressent une véritable inimitié pour cet homme qui a ruiné sa vie. Il lui a tout pris sans le moindre remord et s'avère sourd à toutes les réclamations qu'elle a pu lui faire au cours des siècles. Elle le sait, ce n'est certainement pas Odin qui la libérera de sa malédiction et il finira par payer le tribut de sa cruauté. Voilà longtemps qu'elle travaille à sa venger et plus encore à trouver une solution à sa souffrance, un jour, elle réussira à lui faire avouer qu'il a eu tort d'agir de la sorte.

jörd annardóttir La déesse de la Terre disparue depuis si longtemps est réapparue d'entre les morts, pour la plus grande satisfaction de Dame Soleil qui a trouvé en elle une véritable alliée. C'est sans hésitation qu'elle lui a offert de l'aider dans sa quête de vendetta contre Odin, quitte à s'attirer les foudres de Thor pour haute trahison envers la couronne. En échange de son soutien, Jörd a promis qu'une fois la guerre derrière elles, elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour la soulager de son fardeau éternel.

Máni Mundilfarison Entre eux, tout est si alambiqué. La première ne tolère pas la résignation du second, et le second ne comprend pas l'ire démentielle de la première. Sól feint l'indifférence vis-à-vis de son frère, elle cache sa rancoeur et sa peine sous une épaisse couche de fierté voire d'âpreté lorsqu'ils ont l'occasion de se croiser – c'est-à-dire à chaque aube et à chaque aurore, pour un très court instant toujours insuffisant. Puisque leurs cycles se succèdent, il n'y a que lors des éclipses ou des évènements particuliers qu'ils peuvent réellement passer du temps ensemble, ce que la déesse évite toutefois, au plus grand dam de Máni qui souffre de l'absence de sa soeur. Il n'arrive pas même à se souvenir de la dernière fois où ils ont pu avoir une discussions tranquille et sans amertume.

Ràn Egildóttir La Tempête incarnée est l'une des rares personnes pour lesquelles le Soleil a un profond respect, et ce, depuis leur première rencontre. Outre le fait qu'elle ait déjà vu Ràn à l'oeuvre en terme de combat et de pouvoirs, elle pense avoir beaucoup à apprendre de son quant-à-soi même d'apparence. Toutes les femmes ne seraient pas capables d'élever neuf filles, encore moins d'endurer la présence d'Odin sans rendre gorge. L'épouse d'Aegir lui a par quelques fois sauvé la mise face à des dieux peu enclins à supporter ses humeurs acerbes, Sól lui en est reconnaissante, même si elle se persuade de pouvoir se débrouiller toute seule.

Roskva Thorfrid
Un beau jour, Thor est rentré avec deux petits mortels sous le bras, condamnant comme son père autrefois des innocents à la servitude à cause d'une divergence avec leurs parents. La seule différence est que, contrairement à Sól et son frère, les Thorfrid n'ont pas bénéficié de l'immortalité et évoluent encore en tant qu'humains parmi les dieux. La déesse s'est sentie obligée de prendre la minuscule Roskva sous son aile à l'instar d'une mère, et malgré elle, elle a tenté de ne pas trop l'influencer de son caractère volcanique. Elle n'en aura finalement pas eu besoin, puisque la midgardienne a d'elle-même développé un tempérament véhément, et tout comme le Soleil avec la Lune, elle ne comprend pas pourquoi Thialfi a lui aussi hissé le drapeau blanc.

Eyvindr Ivarson Les fois où Sól se rend sur Midgard en total anonymat, elle ne peut s'empêcher de passer par Tromsø ne serait-ce que pour voir Eyvindr. De l'amour ? De l'amitié ? Non, juste un gentil bouc émissaire dont les réactions l'amusent. Le jeune homme est de ceux qui se courroucent d'un rien et veulent toujours avoir le dernier mot, la cible parfaite pour les taquineries de la déesse qui laisse planer le mystère à son sujet. Malgré qu'il en vienne souvent à partir fâché, elle l'aime bien, cet oisillon capricieux.

Amora Eileldóttir
Les deux déesses se haïssent et s'admirent tout à la fois. Elles sont de celles qui n'abandonnent pas, opiniâtres dans leurs idées et prêtes à tout pour parvenir à leurs fins. Et puisqu'elles sont toutes les deux douées en la matière, il est normal qu'elles aient déjà confronté leurs talents, notamment en terme de magie – et tous les coups sont permis ! Mais au fond, elles se reconnaissent leurs qualités et se surveillent mutuellement, curieuses de leur progression.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Dim 31 Aoû - 15:58


Amora Eileldóttir
feat. Natalie Dormer (non négociable)

ϟ Nom : Amora Eileldóttir, aussi connue comme l'Enchanteresse. ϟ Statut : Apprentie de Frigga. ϟ Age : Entre 1000 et 2000 ans. ϟ Famille : Elle a une soeur nommée Lorelei, le reste est au choix. ϟ Qualités : Ambitieuse - Attractive - Compétitive - Sagace ϟ Défauts : Elitiste - Manipulatrice - Provocatrice - Attentiste ϟ Pouvoirs : Outre toutes les connaissances glanées des leçons de la reine, la nymphette est une puissante magicienne qui n'a pas fini de progresser, certains prétendent même qu'elle tire ses pouvoirs de ceux des Nornes elles-mêmes. Elle maîtrise la magie élémentaire ainsi que les illusions, et même - bien que cela ne fonctionne pas avec tout le monde - la séduction par ensorcellement.

Amora est née pour briller, elle est venue au monde pour être admirée, jalousée par toutes ces autres femmes qui ne lui arrivent pas au plus petit orteil. De cela, elle en est la première convaincue, suivie de très près par sa mère qui n'a jamais cessé de lui vanter sa vénusté et ses talents. Le fait qu'elle fasse partie de la catégorie lambda d'Asgard est une erreur du destin qu'elle s'est promis de corriger et ce depuis toute petite, lorsque devant l'auguste palais d'or, elle rêvait de goûter à la grandeur et à la royauté. Le dessein de sa vie est d'avoir une place de choix dans le panthéon scandinave, et elle a commencé à travailler sur le sujet très jeune en coudoyant la cour de sa Majesté Odin en tant que citoyenne exemplaire. Lorsqu'elle a découvert ses dons pour la magie, la souveraine Frigga lui a offert d'intégrer son chapelet d'apprenties, ce que la donzelle a accepté dans la mesure où ce titre lui octroierait déjà plus d'importance. Mais elle savait déjà qu'elle ne resterait pas empêtrée dans ce rang pour l'éternité, elle prendrait ce qu'il y aurait de meilleur à prendre, non sans se rapprocher de la reine dont elle enviait tant la couronne. Les siècles passant, elle a élargi sa connaissance des arcanes et s'est acoquinée avec les plus illustres, et elle crut la bonne fortune lui sourire lorsqu'elle réussit à charmer le prince héritier. Devenue la favorite de ses maîtresses, elle s'imagina d'ores et déjà sur le trône à gouverner Yggdrasil, mais ce fut compter sans Thor qui s'éprit inopinément d'une autre femme qu'il épousa sans que personne n'ait rien vu venir. Un cuisant échec pour l'enchanteresse qui n'est cependant pas de celles qui abandonnent aussi aisément, et il y a bien d'autres façons de devenir reine, quitte à se débarrasser de la lignée du Père de Tout. La tâche s'avère cependant plus difficile qu'elle ne l'aurait cru, car après l'abdication du Père de Tout, c'est Thor qui va monter sur le trône, avec une autre femme à son bras... Une femme qui va devenir reine, et qui lui a déjà donné un premier enfant.

Skurge Srohrson
Il était autrefois l'un des plus redoutables guerriers d'Asgard, et malheureusement pour lui, il s'est énamouré d'Amora, sans jamais pouvoir le lui avouer. Il a longtemps fait les quatre volontés de la demoiselle qui n'en était pas peu satisfaite, quand bien même le voyait-elle comme un énième prétendant tombé sous son charme – car l'amour est une notion à laquelle elle ne croit pas, ou ne veut pas croire. Il y a un siècle de cela, Skurge a tué un Einherjar avec lequel l'enchanteresse entretenait une liaison, et pour cet acte, il a été exilé sur Midgard. La belle se doute qu'il ne s'agit pas d'un hasard, mais s'il n'est pas capable de réprimer ses élans primitifs pour si peu, tant pis pour lui, elle n'a dans tous les cas pas été lui rendre visite sur Terre ces cent dernières années. Toutefois, elle ne l'oublie pas, car elle pourrait bien avoir besoin de lui.

Thor Odinson
Du temps où il était célibataire et séducteur invétéré, Amora l'a charmé et est devenue l'une de ses amantes. Sa préférée, même, et elle reste persuadée qu'il aurait fait d'elle sa femme si cette maudite prophétesse n'avait pas pavané sa petite armure sous le nez du prince. Elle a tout fait pour le retenir à elle, en vain, et si elle le hait pour l'avoir remplacée par une moins que rien, elle feint le contraire. Elle profite toujours de la bienveillance du Tonnerre pour tenter de le détourner de son épouse, car on ne sait jamais, et que Thor apprécie malgré tout son ancienne maîtresse.

sif vidardóttir Entre elles, c'est une aversion viscérale, et ni l'une ni l'autre ne se le cache. Amora déteste Sif pour lui avoir dérobé la place de princesse héritière, quant à Sif, elle abhorre l'idée qu'Amora ait pu un jour partager la couche de son époux – surtout qu'elle sait qu'elle y repasserait très volontiers ! La dernière fois que l'enchanteresse a narré ses nuits d'amour charnel avec Thor, elle s'est retrouvée le nez ensanglanté en plein milieu de la cour, et malheureusement, leurs pairs sont intervenus avant qu'elle n'ait pu lui faire goûter à sa magie. Mais ce n'est que partie remise, la guerrière regrettera son geste, c'est une promesse.

frigga fjorgynndóttir La reine est sa maîtresse et sa pédagogue depuis bien des siècles maintenant, et si Frigga materne naturellement Amora, cette dernière ne fait que simuler son affection pour elle. De Dame Maternité, elle n'en a cure, c'est sa place qu'elle veut et qu'elle aura ! Si elle reste son apprentie ce n'est ni par plaisir ni pour ses leçons, mais simplement pour maintenir un lien avec la royauté et bénéficier de tous les avantages de ce statut.

OVE BRYNJARRSON
Ove est peut-être la seule personne qui a su reconnaître les talents et l'ambition d'Amora, ce qui n'est pas pour lui déplaire. Il l'a très longuement observée et même testée sans qu'elle ne le sache, puis, il a fini par l'enrôler pour faire partie du complot qu'il prépare en secret, à savoir faire tomber la lignée d'Odin et prendre sa place sur le trône. Leur accord est simple et concis, le moment venu, l'enchanteresse mettra ses pouvoirs au service du capitaine, qui lui, lui a promis une place à ses côtés en tant que souveraine. Elle se moque éperdument qu'il ne soit pas un jeune et bel apollon, s'il lui donne la couronne, c'est sans hésitation qu'elle l'épousera.

tyr odinson
Son plan était simple : charmer le second prince et le manipuler pour l'amener à la sédition, qu'il réclame ce qui lui revient théoriquement de droit – c'est-à-dire le trône -, évince son frère bâtard et la prenne comme compagne. Un complot qui aurait pu porter ses fruits, si Tyr n'avait pas été Tyr. Insensible au charme de l'enchanteresse en plus de voir clair dans son jeu, la Justice ne s'est pas faite embobiner, et a gentiment envoyer Amora sur les roses épineuses desquelles elle était sortie. Autant dire qu'elle en a été contrariée.

Sól Mundilfaridóttir
Les deux déesses se haïssent et s'admirent tout à la fois. Elles sont de celles qui n'abandonnent pas, opiniâtres dans leurs idées et prêtes à tout pour parvenir à leurs fins. Et puisqu'elles sont toutes les deux douées en la matière, il est normal qu'elles aient déjà confronté leurs talents, notamment en terme de magie – et tous les coups sont permis ! Mais au fond, elles se reconnaissent leurs qualités et se surveillent mutuellement, curieuses de leur progression.

Ràn Egildóttir
Ràn se laisse difficilement berner. Son caractère indomptable et son âge avancé y sont sans doute pour beaucoup. Quoiqu'il en soit, les beaux sourires et l'amabilité apparente d'Amora ne l'ont jamais endormie. Si autrefois elle observait son petit manège de loin, presque admirative de cette ambition démesurée, depuis le mariage du prince héritier avec Sif les choses sont bien différentes. Ràn fut très claire à ce sujet et sans détour rappela à la demoiselle que s'il devait arriver malheur à la prophétesse, la Mer n'hésiterait pas à la venger. L'Enchanteresse a bien compris le message et se méfie donc de la Tempétueuse. Mais elle ne compte pas baisser les armes. Après tout, elle n'est qu'un obstacle parmi tant d'autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Mer 29 Oct - 13:50


Gerd Gymirdóttir
feat. Alexandra Dowling (non négociable)

ϟ Nom : Gerd Gymirdóttir. ϟ Statut : Déesse de la Pitié et de la Compassion, Dame de Vanaheim. ϟ Age : Entre 2000 et 3000 ans. ϟ Famille : Fille unique de Gymir et Aurboda, épouse de Frey Njördson. Elle compte dans sa belle famille la jumelle de son époux, Freyja, ainsi que les sept filles de celle-ci. ϟ Qualités : Douce, patiente, attentive, compatissante, loyale, observatrice. ϟ Défauts : Sensible, résignée, indécise, dépendante. ϟ Pouvoirs : Gerd possède les qualités et aptitudes communes aux Vanes, elle fut cependant nommée Déesse de la Pitié et de la Compassion par Odin à la demande de Frey, en raison de son caractère délicat et de sa nature généreuse.

Jeune déesse de deux mille ans tout juste, Gerd est née loin de l’opulence du grand palais des enfants de Njörd, dans une petite ville reculée dans les terres de Vanaheim. Enfant unique de Gymir et Aurboda, elle fut choyée et adorée par ses parents, gâtée comme une princesse. Cependant, Gerd resta une jeune femme douce, généreuse et obéissante, presque effacée derrière son interminable chevelure brune. Elle grandit simplement, devint tisserande comme sa mère, et son existence aurait été éternellement paisible si, pour lui faire plaisir, ses parents ne l'avaient pas emmenée au palais de Frey et Freyja à l'occasion d'une frairie organisée pour le renouveau du printemps. C'est ce jour que son monde fut radicalement changé, lorsque le seigneur de Vanaheim lui-même posa les yeux sur elle. Il était de notoriété publique que Frey n'était pas marié, et que ses conseillers le pressaient à se choisir une épouse au plus vite, pour qu'il puisse assurer sa descendance. C'est là que la jeune Gerd entra, bien malgré elle, en scène. Subjugué par sa beauté et par la délicatesse qui émanait d'elle, Frey lui offrit de rester au palais une fois la fête terminée – chose qu'elle accepta par politesse, car l'on ne refuse rien au seigneur du royaume. Au cœur du palais, Gerd se passionna pour les arts, l'immense bibliothèque du palais devint son refuge favori. Frey quant à lui en profita pour la courtiser, l'innocence et la naïveté de Gerd jouèrent en la faveur du dieu, puisqu'elle finit par succomber à son charme et accepta de l'épouser. Pour Gymir et Aurboda, c'était une surprise plus qu'inattendu, une aubaine pour ceux qui rêvaient de voir leur fille s'élever au rang de déesse. Gerd devint donc Dame de Vanaheim et fut nommée Déesse de la Pitié et de la Compassion. Cependant, quelques années de mariage suffirent à la faire déchanter. Frey n'était pas tout à fait l'époux fidèle et affectueux qu'elle avait imaginé, et elle ne fut jamais traitée que comme une étrangère au sein de la famille de Frey... Une situation qui la pèse, et à laquelle elle compte bien remédier.

Veuillez noter que les informations qui nous parviennent des mythes ont été modifiés pour les besoins du forum, alors veillez à prendre en compte celles du PV en priorité !

Frey Njördson Lorsque Gerd rencontra son époux, la réputation de celui-ci n'était plus à faire. En tant que Vane, Gerd savait bien qui était le seigneur à la tête du royaume, sans pour autant l'avoir jamais rencontré. Alors, lorsqu'elle croisa sa route à l'occasion d'une frairie et qu'il commença à la courtiser, elle fut plus qu'agréablement surprise – elle la petite tisserande qui attirait l’œil du grand Frey ! Elle l'épousa, croyant concrétiser ses rêves les plus fous, hélas... La pauvre enfant déchanta rapidement. Si son époux s'avérait être un homme charmant et tendre, elle ne tarda pas à comprendre qu'il la traitait comme une femme-enfant, parfois même comme si elle n'était qu'une sotte incapable de ne rien comprendre à la politique. Quant à l'affection qu'il lui porte, Gerd souhaiterait en avoir l'exclusivité, elle est naïve, pas aveugle, les multiples infidélités de son époux ne lui ont pas échappé et la peinent au plus haut point. Que doit-elle faire pour lui plaire et s'imposer, hormis mettre au monde un héritier ?

Freyja Njörddóttir
C'est bien simple, la Déesse de l'Amour lui fait froid dans le dos. Freyja n'est pas un parangon de délicatesse et d'amabilité, c'est même tout le contraire. Gerd n'est pour Freyja qu'une jeunette n'ayant rien à faire à la tête de Vanaheim aux côtés de son jumeau, et elle n'a jamais manqué une occasion de le lui faire comprendre. Ainsi, en présence de Freyja, Gerd s'efface, c'est tout juste si elle ne disparaît pas complètement. Ce n'est pas faute de s'acharner à se montrer agréable en présence de sa belle-sœur, mais rien ne semble y faire. L'attitude de Freyja à son encontre ne l'aide guère à se sentir à l'aise au palais, et cela semble hélas bien loin de s'arranger.

Sól Mundilfaridóttir C'est bien souvent que l'on confond la naïveté avec l'idiotie ; à tort. Gerd n'est pas stupide, elle a bien vu la façon dont son époux regardait la Déesse du Soleil lors de ses visites au palais. Le fait que la déesse n'ait d'autre possibilité que de visiter Vanaheim la nuit n'est pas pour lui plaire, et c'est plus fort qu'elle, dès lors que Sól est dans les parages, elle se gonfle de jalousie et d'orgueil. La beauté de la déesse la rend malade, mais certainement pas autant que sa relation complice avec son époux.

Skírnir Rehnirson
Louées soient les Nornes pour l'existence de Skírnir. Si l'attitude du messager de Frey peut en exaspérer certains, ce n'est pas le cas de Gerd, qui s'amuse beaucoup de son attitude pour le moins désinvolte. La jeune déesse apprécie la compagnie de Skírnir, d'autant plus que ce dernier sait toujours lui arracher un rire ou un sourire. Skírnir lui permet de supporter l'indifférence douloureuse de Frey et les siens, mais elle veille cependant à ne pas avoir le moindre geste déplacé à son égard – on ne peut malheureusement pas dire que cela soit réciproque.

Jörd Annardóttir Gerd fut parfaitement épouvantée par le récit de la déesse et les injustices dont elle fut la victime. Si la jeune déesse s'était jusqu'alors bien gardée d'émettre un quelconque jugement regardant le Père de Tout, en dépit des croyances et revendications de son époux, elle fut bien obligée de revoir sa position. Si Frey s'est allié à Jörd par pur intérêt, lorsque Gerd offrit son soutien à la déesse bafouée, sa position était bien différente de celle de son époux. Déesse de la Pitié et de la Compassion, c'est une épaule sur laquelle larmoyer et une oreille attentive qu'elle proposa à Jörd, et cela sans la moindre arrière-pensée. Après tout, les femmes ne devraient-elles pas se soutenir ? Gerd n'est peut-être pas une déesse puissante et imposante, mais son grand cœur en fait très certainement une jeune femme d'exception.
Aldarik Björnson Un mortel si malheureux et malchanceux ne pouvait qu'attirer l’œil de la Déesse de la Pitié et de la Compassion. C'est au cours de l'une de ses errances sur Midgard qu'elle fit la rencontre du jeune homme, et s'il tut son histoire, ce ne fut pas le cas des villageois qui ne se privèrent pas de lui conter l'histoire d'Aldarik. Tant de souffrances, n'était-ce pas trop pour un seul homme ? C'est avec douceur et discrétion que Gerd tenta à maintes reprises de rallumer une flammèche d'optimisme en lui, hélas sans le moindre succès. Elle crut Aldarik sorti d'affaires lorsqu'elle sut qu'il s'était épris d'une mystérieuse inconnue... C'était sans compter sur la disparition inexpliquée de celle-ci et Gerd est bien loin de se douter qu'il s'agit en réalité de la déesse Sól. Dépitée, Gerd ignore si elle peut faire quoi que ce soit pour le pauvre homme, mais elle est bien décidée à essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
avatar
queens of fate

ϟ MESSAGES : 426
ϟ INSCRIPTION : 20/11/2013



MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   Sam 11 Juil - 23:31


Nótt Norfidóttir
feat. michelle dockery (difficilement négociable)

ϟ Nom : Nótt Norfidóttir. ϟ Statut : Déesse de la Nuit. On l'affuble de nombreux surnoms, comme la Dame des Ombres, la Maîtresse de l'Obscurité ou encore la Ténébreuse. ϟ ÂGE : 7000 ans. ϟ Famille : Fille du géant Norfi et de l'Ase Ásdís. Son premier époux fut Naglfari, avec lequel elle eut deux fils, Darakan et Aud. Son second époux fut Annar, avec lequel elle eut sa seule et unique fille, Jörd. Enfin, elle a épousé Delling, avec qui elle eut son troisième fils et dernier enfant, Dag. Grand-mère de Thor, fils de Jörd et Odin. ϟ Qualités : Patiente, appliquée, protectrice, indépendante, ingénieuse, charismatique. ϟ Défauts : Distante, calculatrice, vindicative, intransigeante, arrogante, butée. ϟ Pouvoirs : Déesse de la Nuit, Nótt est chargée d'étirer un voile de ténèbres sur les Neuf Royaumes après chaque coucher de soleil. Elle accomplit sa tâche en chevauchant son fidèle étalon Hrímfaxi, qu'elle seule peut monter. Sa peau peut se teinter des mêmes nuances de la nuit, du bleu profond à l'ébène le plus pur ; capacité qu'elle utilise aussi bien pour se camoufler lorsqu'elle veut passer inaperçue ou pour intimider son entourage. Elle peut également voir dans le noir. Quoiqu'elle cache bien son jeu, Nótt est également une magicienne redoutable, maîtresse des ombres et des arts oubliés.

Vengeance rime avec Patience.
Comme de nombreuses anciennes divinités, Nótt est née de l'union d'un Jötun, Norfi, et d'une Ase, Ásdís. De son paternel, Nótt ne sut que peu de choses, sa mère étant morte avant qu'elle ne puisse l'interroger à son sujet. Orpheline dès l'adolescence, Nótt gagna rapidement en indépendance et s'imposa comme une déesse qu'il valait mieux ne pas avoir pour ennemie. Elle était déjà âgée d'un millénaire lorsque la cité d'Asgard vit le jour, érigée par Odin, qui ne perdit d'ailleurs pas de temps pour s'autoproclamer roi. Quoique curieuse de voir les Ases s'unir sous une même bannière, et derrière les remparts d'une même ville, Nótt préféra observer ces bouleversements de loin, recluse dans sa forteresse située au sommet d'une montagne asgardienne, la Tour d’Ébène. Bien que profondément sceptique quant aux aptitudes d'Odin à régner sur Yggdrasil, elle fut reconnaissante lorsqu'il lui accorda le titre de Déesse de la Nuit, ainsi que la responsabilité de plonger les royaumes dans les Ténèbres à chaque coucher de Soleil. La solitude et le silence furent les seuls amants de Nótt pendant près de quatre millénaires, avant qu'elle ne se décide enfin à prendre époux. C'est presque par ennui qu'elle épousa Naglfari, un Ase avec lequel elle eut ses deux premiers enfants, deux fils. Darakan vint au monde il y a de cela deux mille cinq cent ans, suivi de près par Aud. Lorsque Naglfari trouva la mort lors d'une bataille contre les géants, Nótt n'en fut guère troublée. Bien au contraire, ce trépas précipité – prémédité, selon certains – lui offrit l'occasion d'épouser un autre dieu dont elle était secrètement éprise, Annar. De leur union précipitée naquit une fille, Jörd. Ses années de mariage avec Annar furent incontestablement les plus heureuses de son existence, quand bien même ses sourires se faisaient discrets et ses rires rares. Son bonheur fut assassiné en même temps qu'Annar, qui fut victime de la fourberie des Elfes Sombres. Un malheur arrivant rarement seul, la mort d'Annar fut suivie de la disparition inexpliquée de Jörd, peu de temps après qu'elle ait mis au monde le premier fils d'Odin, Thor, et unique petit-fils de la Nuit. Folle de rage et de douleur, Nótt se rendit jusqu'à Asgard pour demander à Odin d'éradiquer les elfes de Svartalfheim une bonne fois pour toutes, ainsi que des explications quant à la prétendue fuite de Jörd. Peu enclin à répondre à son désir de vengeance, Odin la renvoya chez elle. Frustrée et furieuse, Nótt se retira à la Tour d’Ébène et disparut de la cité pendant des siècles. Par dépit, elle épousa Delling, le Dieu de l'Aurore, et donna naissance à son dernier enfant, Dag, Dieu du Jour. Délaissant son époux et ses enfants, Nótt rumina sa vengeance et s'arma de patience, des ombres et d'une magie noire oubliée dans les anciens grimoires. Elle ne prêta que peu d'attention à la disparition d'Idunn et au conflit avec les Jötuns qui en fut la conséquence, peu mécontente de voir la souveraineté d'Odin mise à mal. Ce fut la nouvelle de la réapparition aussi soudaine qu'inattendue de Jörd qui manqua de faire voler en éclats la détermination de Nótt à préparer méticuleusement, détail après détail, la chute du Père de Tout. La Nuit se retint de voler au secours de sa fille, qui de fleur inoffensive était passée à ronce piquante et avide de guerre, et resta dans l'ombre pour mieux observer le nouvel échiquier en place, et déterminer qui n'était qu'un pion et qui se trouvait être la reine du plateau. Voir Odin jeté à bas de son trône soulagea légèrement le cœur meurtri de la déesse, qui ne quitta pas sa forteresse pour autant. Dans l'ombre, elle patiente, elle attend le moment idéal pour faire son retour fracassant à Asgard, celui qui signifiera la fin d'Odin.

Darakan Naglfarison Malheureusement pour lui, Darakan est pour Nótt l'incarnation de nombreuses de ses déceptions. Premier enfant, issu d'un mariage où l'amour faisait défaut, Nótt ne sut jamais accorder à Darakan les attentions qu'une mère digne de ce nom doit à sa progéniture. Elle aime son fils – de cela il ne faut point douter – mais a toujours été exaspérée par sa paresse et son flegme apparents. Ils auraient pourtant dû s'entendre, la Déesse de la Nuit ayant pour héritier le Dieu du Sommeil et des Songes. De plus, Darakan lui en veut de ne pas avoir déplacé des montagnes pour retrouver Jörd après que celle-ci ait disparu après avoir donné naissance à Thor. En effet, le dieu ignore que tout comme lui, elle ne crut pas à la prétendue fuite de Jörd, il ignore qu'elle complote pour causer la perte d'Odin depuis près de quinze siècles. La vengeance est un plat qui se mange froid, la vengeance demande patience, aussi Darakan risque-t-il d'être surpris lorsque Nótt sortira enfin de sa Tour d’Ébène, arme au poing et sortilèges accrochés aux lèvres.

Jörd Annardóttir Jörd est sa seule fille, l'unique enfant qu'elle ait eu avec son second époux. Mais comme avec tous ses enfants, Nótt ne démontra jamais à sa fille l'affection qu'elle éprouvait pour elle, quand bien même elle était fière de la jeune femme qu'elle était. Déesse de la Terre quand le reste de la famille semblait associé au domaine du ciel, Jörd rendit sa mère fière... Jusqu'à ce qu'elle s'entiche d'Odin et se trouve enceinte de son bâtard. À l'instar de Darakan, Nótt ne cacha pas son mécontentement et ses craintes, mais n'intervint pas davantage. Elle s'en mordit les doigts lorsque Jörd disparut après avoir accouché, et lorsque Odin affirma qu'elle avait fui en abandonnant son fils, Nótt n'en crut pas un mot. C'est bel et bien pour venger l'honneur de sa fille qu'elle s'est retirée à la Tour d’Ébène. La patience est une vertu que Nótt cultive, aussi, quoique fière d'avoir vu sa fille briser les chaînes qui la retenaient prisonnière à Svartalfheim, soulevé une armée et obtenu l'abdication d'Odin, il n'en reste pas moins que le dieu respire encore...

Ràn Egildóttir Nótt le sait, Ràn fait partie de ses alliés potentiels contre Odin. Car Jörd ne fut pas la seule victime des mensonges et des actions du Père de Tout. Angeya, la fille aîné de la Tempête, est morte en essayant de secourir sa propre enfant de la forteresse qui la retenait prisonnière à Svartalfheim. C'est une dette de sang que Nótt doit payer à Ràn et son époux Aegir, elle le sait parfaitement. Dans son malheur, elle eut de la chance, puisque Jörd survécut à sa captivité et est à présent libre de parcourir Yggdrasil comme elle l'entend. De plus, Nótt et Ràn sont aussi âgées l'une que l'autre, et partagent les mêmes origines – qu'elles dénigrent de la même manière. Une alliance entre la Nuit et la Tempête serait de mauvais augure pour Odin, elles le savent toutes les deux... Reste à savoir laquelle mettra sa fierté de côté la première pour demander son soutien à l'autre.

Thor Odinson
Nótt ignore tout simplement pas quoi penser du jeune roi. Elle sait qu'il ressemble à sa mère, qu'il est de nature juste et généreuse, et bien plus réfléchi qu'il n'y paraît au premier abord. Mais elle sait également qu'il est arrogant, impulsif et tempétueux... Et que, en dépit de toutes les vérités apprises et les épreuves traversées, il aime son père et ne laissera personne s'en prendre à lui. Sans jamais l'avoir côtoyé, Nótt sait par avance qu'il sera un obstacle conséquent dans sa quête de vengeance. Qu'elle soit son aïeule n'y changera sans doute rien, face à Odin elle ne pèse pas grand chose dans le cœur de Thor.

Odin Borson
Si elle éprouvait autrefois une certaine forme de respect pour le dieu qui était parvenu à unir les dieux sous une même bannière et s'approprier le titre de Haut-Roi d'Yggdrasil, elle n'éprouve à présent plus que haine et mépris pour ce dernier. Elle tient Odin pour responsable des deux grands drames de son existence, le décès prématuré d'Annar et le bannissement injustifié de Jörd. Peu lui importe que son sang coule dans les veines de son unique petit-fils. Odin, elle le veut déchu, humilié et mort. Elle en est persuadée, la vengeance est l'unique chose qui lui permettra de trouver un peu de repos... Aussi justifiée que puisse être sa vendetta personnelle, elle porte des œillères dès lors qu'il s'agit de reconnaître ses propres fautes.

Sól Mundilfaridóttir A l'instar de Ràn, Sól est une éventuelle alliée contre Odin. Comment une femme ayant été arrachée à sa terre d'origine et aux siens pour tirer éternellement le soleil pourrait-elle ne pas haïr le responsable de sa condition ? Voilà à présent quatre millénaires que Nótt observe Sól bouillonner et pester contre Odin. Certainement aurait-elle pu offrir à Sól de s'allier à elle plus tôt, mais n'était-il pas plus intéressant de voir les flammes grandir et l'incendie se propager... ? Ce que Nótt ignore, c'est que Jörd avait promis à Sól sa liberté si Thor montait sur le trône. Ce qui est chose faite, cependant les sortilèges qui unissent la belle à son astre ne peuvent être défaits. Une raison de plus pour elle de haïr Odin... Hélas pour la Nuit, les efforts de Thor pour libérer Sól, quoique vains, lui attirèrent une certaine sympathie de la part de la déesse, et surtout sa toute nouvelle loyauté. Autrement dit, l'alliée potentielle n'en est peut-être pas une...

Máni Mundilfarison
Pendant près de trois mille ans, Nótt fut la seule à arpenter les cieux après le coucher du soleil. La lune n'était alors qu'un astre solitaire, dont nul ne s'occupait réellement. Puis Máni fut condamné à s'occuper de l'astre, comme sa sœur avec le soleil. Touchée par la condition du jeune homme, Nótt s'employa à l'aider dans sa tâche, elle l'aiguilla les premiers temps et prit soin de mettre Hati – le loup monstrueux qui poursuit inlassablement Máni – en déroute. Si les débordements d'affection sont rares, elle n'en reste pas moins profondément attaché au dieu, qui est certainement le seul à pouvoir se vanter d'avoir jamais reçu quelque tendresse de la part de Nótt. Un comble, puisqu'elle n'a jamais su faire de même avec sa propre progéniture...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wotg.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: LES DÉESSES ϟ libres 4/12   

Revenir en haut Aller en bas
 

LES DÉESSES ϟ libres 4/12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LES DÉESSES ϟ libres 4/12
» Logos libres d'utilisation
» [image libres d'utilisation] Divers sites.
» Les libres compagnies de Fornost
» Les manuscrits de la BNF (PDF libres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of the gods :: Les rites :: Avant de prendre les armes :: les postes vacants-